Tous les articles par JC HTE

SAINT VINCENT

Chapelle Saint Vincent – Halling les Boulay

Ndla: Bonjour à Tous, aujourd’hui la chapelle de Halling les Boulay fête son saint patron, Saint Vincent, diacre de Saragosse et martyr en 304. Mais hormis qu’il soit le Saint Patron des vignerons que savons nous de lui ? Voici ce qu’écrit le site NOMINIS à son sujet.

« La vie du patron des vignerons s’est tellement améliorée au cours des temps qu’il est difficile de démêler l’histoire de la légende. Trois faits sont historiques: il était diacre; il sut dominer les plus cruels supplices et, malgré ses souffrances, il chantait, riait et répondait avec humour aux humeurs de son tortionnaire, au point que saint Augustin dira de lui: « A travers cette ténacité, on discerne la puissance de Dieu. »
« Vincent, diacre de Saragosse, fut mis à mort à Valence (Espagne) avec son évêque Valère en 304 ou 305, après avoir subi la torture. Comme Laurent de Rome, Vincent offre le modèle accompli du service dans l’Église: ministre de l’évêque pour l’offrande du sacrifice et le gouvernement de la communauté, le diacre doit l’accompagner aussi à l’heure suprême du témoignage. Son culte, très répandu dans les pays de vignobles, le fut également à Viviers, où la Cathédrale lui fut dédiée dès le VIe siècle. Vincent signifie ‘vainqueur’, et la liturgie joue volontiers sur le sens de son nom. » (…)

Lire la suite de sa biographie en cliquant sur l’icone

UNITE DES CHRETIENS: CELEBRATION OEUCUMENIQUE A PARTAGER

Ndla: Bonjour à Tous, pour débuter cette journée, nous avons le plaisir de relayer le message de Michel Szymkowiak, membre de la commission œcuménique mixte de Moselle.

-:-

« Sachant que le contexte sanitaire a rendu difficile l’organisation de célébrations oecuméniques dans les paroisses, une vidéo, animée par les membres de la Commission œcuménique mixte de Moselle, a été réalisée par le diocèse de Metz à la crypte de la basilique Notre Dame de St Avold.

Cette vidéo se veut être un support pour toutes les personnes souhaitant s’associer à cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens, à travers une prière personnelle ou communautaire.

Ci-dessous, vous trouverez un document avec les chants et les textes: 

Célébration œcuménique janvier 2021 Programme des chants et textes

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi préparer quatre bougies que vous pourrez allumer,

  • la 1ère au début en signe de communion avec la célébration
  • et les 3 autres pendant la célébration, au moment où elles sont allumées dans la vidéo :
    • en signe de l’unité de la personne avec elle-même et avec Dieu
    • en signe de l’unité visible des chrétiens
    • en signe de l’unité de tous les peuples en lien avec la sauvegarde de la création.


Comme chaque année, dans le cadre de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, il est proposé une offrande. Si les rassemblements ne sont pas possibles, chacun peut envoyer directement son offrande aux propositions faites par la CECEF (voir document ci joint)2021 Destinataires des offrandes « 

Bonne semaine

Michel Szymkowiak

PRIER AVEC LA PAROLE

Intention de prière – Janvier 2021

Prions pour que le Seigneur nous donne la grâce de vivre en pleine fraternité avec nos frères et sœurs d’autres religions, en priant les uns pour les autres, ouverts à tous.

Je prie avec la Parole de Dieu

Vivre en pleine fraternité c’est considérer toute personne comme un frère ou une sœur, quelle que soit sa religion, et voir en lui le visage de Jésus.

(Accéder directement à « Prie en chemin » en cliquant sur la Bible ci-dessous, ou bien débuter en lisant l’extrait d’Evangile.)

Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous Réseau m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !”Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?” Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.” Mt 25, 31-40;

Lire la suite en cliquant sur le bandeau ci-dessous:

LA NUIT DES TEMOINS 2021

-:-

ILS SONT MORTS POUR LE CHRIST

Ndla: Depuis 13 ans, l’Aide à lEglise en Détresse rend un  hommage particulier à tous les prêtres et religieuses tués dans l’année, lors d’une soirée de témoignage et de prière pour tous ceux qui ont donné leur vie par fidélité au Christ et pour les 200 millions de chrétiens qui ne peuvent pas vivre librement leur foi aujourd’hui. Cette année, l’AED nous donne rendez-vous le 29 janvier à 20 heures, sur la chaine KTO pour suivre cet hommage. Cette soirée sera aussi diffusée sur You Tube.

En 2019 et 2020, ils ont donné leur vie pour le Christ. Parmi eux:…

Ne manquez donc pas de retenir ce rendez-vous dans votre agenda. Nous reviendrons vers vous lorsque nous aurons plus d’information. A bientôt.

REPONSE A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous. Pour débuter cette nouvelle semaine, nous vous proposons cette intéressante question sur la crémation.

Réponses catholiques

-:-

Pourquoi débattre sur la crémation si les morts incinérés ressuscitent?

« Memento homo quia pulvis est et in pulverem reverteris ». La disputatio au sujet de la crémation me semble “byzantine”. En effet, si la résurrection est possible pour la poussière pourquoi ne le serait-elle pas pour des cendres?

RC:  « Nous avons répondu tout récemment à une question sur la crémation, qui reprenait plusieurs articles sur ce thème : https://www.reponses-catholiques.fr/leglise-permet-elle-lincineration/ . 

En effet, un cadavre brulé ressusciterait autant qu’un autre, tout comme un défunt mutilé, mangé par des animaux, perdu en mer etc. C’est une des raisons pour lesquelles l’Eglise tolère maintenant l’incinération, après l’avoir longtemps interdit. Elle l’a interdit car la question n’est pas là.

Le véritable sujet porte sur la manifestation de la foi manifestée ou non en incinérant un mort. Dans les sociétés antiques, la crémation était en usage dans des cultures païennes. Les anciens Hébreux, puis les Juifs, au contraire, enterrent leurs morts et, au fur et à mesure de l’Histoire du salut, ont eu la conviction que les morts ressuscitent avec leur corps. Les religions païennes incinérant les leurs n’affirment pas du tout la résurrection des corps. C’était vrai chez les Romains de l’Antiquité, ce l’est toujours dans l’hindouisme, par exemple. Il en résulte qu’incinérer un corps est traditionnellement une manière de montrer qu’on ne croit pas à sa résurrection. La coutume de disperser les cendres renforcent cette conviction : on fait disparaitre complètement toute trace de la personne, en couplant éventuellement cet acte avec une croyance en son « recyclage » dans les éléments de l’univers, mais certainement pas dans sa résurrection. (…)

Lire la totalité de la réponse en cliquant sur la photo: 

SEMAINE DE PRIERE POUR L’UNITE DES CHRETIENS

VN: « L’unité est toujours plus grande que le conflit »
À la veille de la Semaine de prière pour l’Unité des chrétiens, le Souverain Pontife a souhaité prier après l’angélus pour «que les différentes Églises et communautés chrétiennes poursuivent leur chemin de dialogue».
Le Pape François et des leaders d’autres Églises lors des Vêpres à Saint-Paul Hors-les-murs, le 25 janvier 2020. (Vatican Media)

À l’issue de la prière de l’angélus ce dimanche 17 janvier 2021, le Pape François a rappelé l’importance de la semaine qui s’ouvre, celle pour l’Unité des chrétiens. «Demain est un jour important, commence la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, a t-il expliqué. Cette année, le thème est basé sur l’avertissement de Jésus: «Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance» (cf. Jn 15, 5-9).

«Le lundi 25 janvier, nous conclurons cette semaine par la célébration des Vêpres dans la Basilique de Saint-Paul-hors-les-Murs, a précisé Françoisen compagnie des représentants des autres communautés chrétiennes présentes à Rome». Le Pape a souhaité que durant ces jours, nous priions «en accord pour que le désir de Jésus se réalise: «Que tous soient un (Jn 17,21). L’unité, qui est toujours plus grande que le conflit» a conclu le Souverain pontife argentin.

NB: Voir aussi https://paroissesboulay.com/?p=2334

-:-

Nous vous invitons à visiter notre « site frère » sur lequel vous trouverez des informations complémentaires: http://stpierredes2nied.free.fr/

LE DIMANCHE DE LA PAROLE 2021 – PREPARE PAR SOCABI

Ndla: Bonjour à Tous, voici déniché pour vous sur le site de

« Le 21 novembre 2016, le pape François concluait le Jubilé de la miséricorde en publiant une lettre apostolique dans laquelle il exprimait le souhait que soit mis en place un dimanche lors duquel les communautés chrétiennes renouvelleraient « leur engagement à diffuser, faire connaître et approfondir l’Écriture Sainte » (Misericordia et misera, § 7).(…) Le 30 septembre 2019, le pape déclarait le troisième dimanche ordinaire, premier Dimanche de la Parole, une journée entièrement consacrée « à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu » (Aperuit Illis, § 3). SOCABI adopta alors la nouvelle date fixée par le pape, qui tombe le 24 janvier en 2021.

De nouveau, nos trousses d’animation s’adressent aux responsables de l’animation pastorale en paroisse ainsi qu’aux personnes, communautés religieuses, groupes de partage, familles qui désirent méditer, comprendre, célébrer et témoigner de la miséricorde de Dieu, à la lumière de la Parole de Dieu. Nos quatre activités ont été conçues pour être animées par des non-spécialistes de la Bible et à prendre place à l’extérieur de la célébration eucharistique, ce qui cadre bien avec les présentes restrictions de la santé publique. Les démarches peuvent en effet être menées de manière virtuelle ou à l’intérieur des bulles familiales. Il s’agit de quatre approches complémentaires à vivre sous des modalités différentes : en individuel, en petit groupe de partage, en famille ou en grand groupe. Ainsi tous pourront y trouver la démarche qui correspond le mieux à leur situation.

Pour accéder au document de présentation et aux différents démarches, cliquer sur l’image ci-dessus: 

« A DIEU », MONSIEUR GABRIEL JOURDAIN

Ndla : Bonjour à Tous, en cette journée de dimanche enneigée, nous avons la tristesse de relayer une triste nouvelle. Mr Gabriel Jourdain, bien connu des boulageois, a été rappelé à Dieu le 14 janvier, à l’âge de 78 ans.

L’orgue, entièrement rénovée sous la présidence de Mr Jourdain.

Monsieur Joudain aimait particulièrement l’église Saint Étienne de Boulay, pour laquelle il s’est investi au sein du Conseil de Fabrique, de novembre 1994 à mars 2009 en qualité de membre puis de président, et a aussi œuvré au sein du Cercle Saint Étienne.

C’est notamment au cours de sa présidence que d’importants travaux ont été menés pour pérenniser le patrimoine paroissial. Père de Stéphane, Archiprêtre à Montigny-les-Metz, Monsieur Gabriel Jourdain, laissera l’image d’un homme simple et dévoué à sa paroisse.

(Tous nos remerciements à CM pour sa participation à ce post)

LES 150 ANS DE L’APPARITION DE PONTMAIN

Ndla: A l’occasion du 150ème anniversaire de l’apparition de Pontmain, la station RCF Sarthe a invité Mgr Yves Le Saux, Evêque du Mans.

RCF: « Dieu est maître du temps et de l’histoire même si il sollicite la liberté humaine : 150 ans de l’apparition de la Vierge Marie à Pontmain. Une invitation à jeûner et prier face à une bioéthique aveuglée  » Que nos yeux s’ouvrent ! « .