JOURNÉE MONDIALE DE PRIÈRE POUR LES CHRÉTIENS DE CHINE

Ndla: Bonjour à Tous, ce dernier dimanche du Temps pascal est aussi la Journée Mondiale de prière pour les Chrétiens de Chine, instituée par le Pape Émérite Benoit XVI. Aussi, trouvons un moment dans la journée pour prier en l’honneur de Notre Dame de Sheshan, vénérée dans la basilique du même nom, près de Shanghaï, premier lieu marial en Chine.

Pour accéder à la prière de Benoit XVI, cliquer sur le bandeau ci-dessous: 

VERS LA REPRISE DES MESSES ET DES ACTIVITÉS DIOCÉSAINES

Ndla: Re-bonjour, vous trouverez ci-après, un communiqué de l’Abbé Gérard, ainsi que deux informations du Diocèse, relatives aux reprises des messes et des activités diocésaines.

-:-:-:-

Chers Paroissiens,

Voici une partie du communiqué de notre évêque auxiliaire . Les messes avec assemblée reprendrons donc dans notre archiprêtré le samedi 30 Mai . Aussi, le planning revu de Juin sera diffusé prochainement.

Les funérailles pourront être célébrer à nouveau à l’église à partir du lundi 1 juin .

Les conseils de fabrique pourront passer récupérer les feuilles de liaisons à partir de mercredi ainsi que des masques, gel etc …

Abbé Gérard Kaiser

-:-:-:-

« Comme vous le savez peut-être, un décret du gouvernement vient d’autoriser la reprise réglementée des cultes.

Nous décidons une harmonisation de la possibilité de reprise des messes dominicales dans notre diocèse à partir du 30 mai prochain.

Nous souhaitons ainsi poser un acte de communion fort qui, à la Pentecôte, peut avoir beaucoup de sens

Monseigneur Jean Pierre Vuillemin « 

-:-:-:-

Communiqués du Diocèse

EN CHEMIN VERS PENTECÔTE

Ndla: Bonjour à Tous, nous avons le plaisir de partager l’initiative du site

qui nous propose de cheminer pendant neuf jours vers la Pentecôte, en compagnie des Dons et des Fruits de l’Esprit Saint.

« « Vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui descendra sur vous » (Actes 1,8) Mais quelle est cette force ? Quels sont ces dons et quels sont les fruits de l’Esprit-Saint ? »

Pour plus d’information et/ou pour vous inscrire, cliquer sur l’image ci-dessus:

 

REPRISE DES MESSES POSSIBLE DES AUJOURD’HUI 23 MAI 2020

Ndla: Nous avons le plaisir de relayer l’article du site ALETEIA, un des premiers à diffuser cette très bonne nouvelle.

Eglise Saint Etienne de Boulay

Aleteia: « Selon un décret publié dans la nuit au journal officiel et immédiatement entré en vigueur, les célébrations publiques peuvent officiellement reprendre dès ce samedi. Quelques jours après que le Conseil d’État a ordonné à l’exécutif de lever l’interdiction générale et absolue de réunion dans les lieux de culte et d’édicter « des mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires », le ministre de l’Intérieur et les responsables des cultes se sont mis d’accord lors d’une réunion vendredi « sur les mesures à prendre », d’après un communiqué du ministère diffusé peu avant la publication du décret.

« Si l’objectif d’une reprise généralisée des cérémonies religieuses reste le 3 juin, prévient le ministère, il sera ainsi possible, dès la publication de ce décret, sous la responsabilité du gestionnaire du site et dans le respect des règles et obligations convenues avec les représentants des cultes, de célébrer à nouveau, progressivement, des offices » poursuit le communiqué. (…) LIRE LA SUITE EN CLIQUANT SUR LA PHOTO

TÉMOIGNAGE JUBILAIRE DE L’ABBÉ GERARD KAISER

Ndla: Voici le témoignage de l’Abbé Gérard, prononcé lors de la messe chrismale, à l’occasion de son jubilé de 25 ans de sacerdoce, .

 « Dès mon enfance, j’ai ressenti le désir de servir le Christ en son Église – une, sainte, catholique et apostolique. Après vingt-cinq ans de ministère, ma joie est toujours aussi grande. Mais j’ai bien conscience de mes manques… Je n’ai sans doute pas toujours été à la hauteur des attentes de mon Seigneur, mais je me suis efforcé de faire de mon mieux… Je me suis attaché à rester fidèle à son Église, sans me laisser ballotter par les concepts prétendument à la mode. Sans essayer de plaire non plus. Car il est vrai qu’il est difficile dans notre société – et parfois même dans notre Église – de ne pas se laisser entraîner par l’opinion dominante, par les tendances du moment… J’ose dire les modes.

Depuis mon enfance, j’ai pu être témoin de ces divers courants pastoraux qui parfois, prétendent être le seul moyen de sauver l’Église. Mais seul le Christ sauve ! Ces divers courants plus ou moins éphémères passent, mais seule la paroisse – aujourd’hui nous dirions la communauté de paroisses – dure dans le temps et demeure le lieu par excellence de l’annonce de la Bonne Nouvelle.

Pour ma part, j’ai décidé de rendre grâce pour les nombreuses occasions qui illuminent mon ministère : les nombreux servants d’autel, enfants et jeunes qui se préparent à un sacrement. Les adultes qui demandent le baptême ou la confirmation. Mes nombreux collaborateurs qui souhaitent avec moi travailler au sein des communautés de paroisses, afin de faire grandir l’Église. Mes frères prêtres, avec qui je travaille dans la vigne du Seigneur.

Chaque jour, je m’émerveille devant ces hommes, femmes, jeunes et enfants qui accueillent l’appel du Seigneur à l’aimer et à aimer ceux et celles qu’ils rencontrent. Je sais que nous pouvons être tentés – et je le suis parfois – de comparer l’Église d’hier à celle d’aujourd’hui ou d’avoir l’impression quelquefois d’être réduit à un prestataire de services. Mais aujourd’hui comme hier, l’Esprit Saint souffle où il veut.  À nous d’y être attentifs, de lire les signes de son action en notre temps. D’être des hommes d’espérance. Il me semble important de savoir accueillir chaque personne qui veut s’approcher du Seigneur, de l’accompagner et de laisser chacun avancer à son rythme. Il est vrai que les chrétiens d’aujourd’hui ont parfois du mal à formuler leur demande car leurs connaissances religieuses sont trop fragiles et leur vie spirituelle est naissante, mais c’est à nous de les rejoindre là où ils sont. Dieu nous les envoie non pas pour juger leur degré de foi, ni les enfermer dans nos structures, mais pour les aider à mieux Le connaître, à mieux L’aimer.

J’ai conscience que nous aurons à faire face ensemble à certains changements d’organisation qui vont bousculer nos habitudes dans notre Église diocésaine. Mais si nous laissons l’Esprit de Dieu travailler en nos vies, nous saurons les accueillir dans la fidélité de la foi de l’Église.

Prions plus que jamais pour les vocations, mais pour cela il me semble urgent que nos communautés chrétiennes soient convaincues de l’importance des prêtres pour mieux les soutenir. Seules des communautés où l’amour du prochain sera présent pourront être appelantes. Soyons ensemble – évêques, prêtres et laïcs – l’Église d’aujourd’hui qui témoigne avec joie de la certitude de la présence de notre Seigneur en son sein et de l’action de l’Esprit Saint. »

MESSE CHRISMALE EN PETIT COMITÉ A SAINTE GLOSSINDE

Metz catholique:  » La messe chrismale 2020 célébrée le 22 mai restera dans les annales comme une année particulière, bousculée par la crise sanitaire. En effet, ce n’est pas au cœur de la Semaine sainte qu’elle fut célébrée, mais au lendemain de l’Ascension, en comité restreint à la chapelle Sainte-Glossinde.

Étaient présents Mgr Jean-Pierre Vuillemin et les deux vicaires généraux, le chanoine Munier, doyen du Chapitre cathédral, l’abbé Olivier Riboulot, vice-président du Conseil presbytéral et membre du Collège des consulteurs et l’abbé Didier Schweitzer, chancelier et prêtre jubilaire.(…) »

Lire l’intégralité de l’article en cliquant sur la photo:

Homélie de Monseigneur Lagleize

L’ASCENSION DU CHRIST, UN ÉVÉNEMENT QUI CHANGE LA VIE

ZENIT – Francais

Lectures de la messe de l’Ascension

Mgr Francesco Follo, 17 déc. 2018 © Mgr Francesco Follo
Pape François et Mgr Francesco Follo, 17 Déc. 2018 © Mgr Francesco Follo

« Avec l’invitation à célébrer dans la joie le fait que avec l’Ascension le Christ a apporté l’humanité dans le cœur de Dieu », Mgr Francesco Follo propose cette lecture des textes bibliques pour la liturgie de l’Ascension, fêtée ce jeudi 21 mai 2020, et parfois reportée à dimanche, 24 mai, pour des raisons pastorales: le Jeudi de l’Ascension n’est pas férié dans beaucoup de pays.

L’Observateur permanent du Saint-Siège à l’UNESCO à Paris fait notamment observer que « l’Ascension n’est pas un abandon », et il invite les baptisés à être des « témoins de la joie », selon la recommandation de sainte Mère Teresa de Calcutta. 

Lire l’intégralité du texte en cliquant sur la photo:

L’ASCENSION DE JESUS AU CIEL

Ndla: Bonjour à Tous, En ce jour de solennité, nous vous proposons cette méditation de Saint François d’Aquin, sur « l’événement » du jour.

-:-:-:-

L’Ascension du Christ au ciel

 L’Ascension du Christ fut conforme à la raison (…) pour trois motifs :

  • Premièrement, le ciel lui était dû à cause de sa nature. Car il est conforme à la nature que chaque être retourne là d’où il tire son origine. Or le Christ tire son origine de Dieu, qui est au-dessus de tout. Jésus dit en effet à ses Apôtres (Jn 16, 28) : « Je suis sorti du Père et je suis venu au monde : maintenant je quitte le monde et je vais au Père. » (…) Les saints aussi montent au ciel, cependant ils n’y montent pas de la même manière que le Christ ; le Christ en effet s’est élevé aux cieux de sa propre puissance, mais les saints s’y élèvent comme entraînés par le Christ. Aussi lui disons-nous avec l’épouse du Cantique (1, 3) : « Seigneur, entraîne-nous à ta suite. » On peut dire également que personne ne monte au ciel si ce n’est le Christ. Le Christ en effet est la Tête de l’Église, et les saints ne montent au ciel que parce qu’ils sont ses membres.
  • Deuxièmement, le ciel était dû au Christ Jésus en raison de sa victoire. Le Christ en effet fut envoyé dans le monde pour lutter contre le diable, et il sortit victorieux du combat : « Moi, j’ai été vainqueur, dit Jésus (Ap 3,21), et je suis allé siéger avec mon Père sur le trône. »
  • Enfin, le Christ méritait d’être au ciel à cause de son humilité. En effet, aucune humilité n’est aussi grande que celle du Christ, car alors qu’il était Dieu, il voulut devenir homme ; alors qu’il était Seigneur, il voulut prendre la condition de l’esclave, se rendant obéissant jusqu’à la mort (cf. Ph 2,7) et il descendit jusqu’en enfer : aussi mérita-t-il d’être exalté jusqu’au ciel, au trône de Dieu. L’humilité en effet est la voie qui conduit à l’exaltation. « Celui qui s’abaisse, dit le Seigneur, (Lc 14, 11) sera élevé, et saint Paul écrit aux Éphésiens (4, 10) : « Celui qui est descendu, c’est le même qui est aussi monté par-delà tous les cieux

(Publié pour vous par l’Évangile au quotidien)

Nous vous invitons aussi à visiter notre « site frère » parallèle, où vous trouverez des informations complémentaires: http://stpierredes2nied.free.fr/

LE RETOUR DES ROGATIONS ?

Ndla: Chers Lecteurs du Pays de Nied, pays rural de la culture céréalière et de l’élevage, connaissez vous les Rogations ?

Eglise catholique de France: « Un dimanche matin du mois de mai, à Druras, un joli village rural ensoleillé de Haute-Garonne. C’est l’époque des Rogations, le Père François, à l’issue de la messe, fait la bénédiction du matériel agricole, du bétail et des semences. « Par temps de famine, cette messe était vitale pour les agriculteurs, explique le Père François, aujourd’hui, c’est la reconnaissance du travail agricole. Instaurer et conserver cette messe est un retour nécessaire à nos racines. Sans les agriculteurs, nos champs seraient des champs de ronce, ils nourrissent les hommes et entretiennent le patrimoine rural qu’est la terre.» (…)

Rogations - bannière d'article haut de page (27)

Dans un monde rural en difficulté (pour ne pas dire en grande souffrance), il est bien évident que les prières de bénédictions de la terre, des moissons, des vignes etc. peuvent être une belle manière pastorale d’accompagnement et une marque d’intérêt de l’Eglise pour les agriculteurs. A l’heure écologique et aussi à l’heure de « l’Eglise verte », bénir la terre et ses fruits, c’est penser la Création et la vie spirituelle ensemble, très concrètement. Cinq ans après Laudato Si, les rogations… s’imposent ! » (…)

Lire la totalité de l’article en cliquant sur l’image: