Archives par mot-clé : https://www.france-catholique.fr/

LE DIEU DE NOS PERES

Ndla: Article déniché pour vous sur le site

FC: Le 2 octobre, Emmanuel Macron doit préciser comment il entend lutter contre le séparatisme islamiste, ce cancer qui ronge la société en créant des zones de non-droit.

Ce qui frappe, c’est que ce discours présidentiel intervient une semaine après le dernier attentat islamiste en date, à Paris. Le même jour où s’éteignait l’écrivain Denis Tillinac, 73 ans, auteur notamment du Dieu de nos pères (Bayard éditions), dans lequel il prenait la défense du catholicisme, avec cette mélancolie d’une civilisation en voie de disparition.

Un terreau favorable

Pourquoi relier ces deux événements ? Parce que l’attachement à la religion catholique, à sa culture, est encore partagé par nombre de nos contemporains – pour quelques années encore. Signe que la société française comporte quelques solides anticorps à cette idéologie meurtrière qui gangrène certains quartiers. Ainsi, selon un récent sondage du Monde, 56 % des Français connaissent encore le Notre Père, et 25 % ont un chapelet.

C’est donc un terreau susceptible de voir refleurir quelques jeunes pousses, et qui mérite qu’on y travaille activement. Les gouvernants d’abord, en reconnaissant qu’il ne suffira pas de combattre l’islamisme par la force – certes nécessaire. Car cela ne chassera pas la séduction maléfique exercée par l’islamisme sur de jeunes esprits, via internet notamment.

Au bout du compte, on ne détruit bien que ce que l’on remplace. L’homme est un être par nature religieux, capax Dei – capable de Dieu. Il ne sera donc pas possible de déraciner cette aspiration spirituelle en lui opposant la fragile «  laïcité  » d’un monde matérialiste… Mieux vaut miser sur un Dieu d’amour.(…)

Lire l’intégralité de l’article en cliquant sur le logo ci-dessous:

FAIRE VIVRE NOS EGLISES ET NOS CHAPELLES

Ndla: A quelques heures des Journées du Patrimoine, cet article de

tombe à point nommé pour que nous le partagions avec vous.

France catholique

FC: « L’émotion suscitée par l’incendie de la cathédrale de Nantes, le 18 juillet dernier, rappelle le lien très fort entre les Français et leurs églises. Leur état préoccupant nécessite une réponse coordonnée selon Matthieu Lours, historien spécialiste des cathédrales.

Que vous a inspiré l’émotion suscitée par l’incendie de Nantes, après celui de Paris ?

Nous sommes dans le pays d’Europe occidentale qui a le moins de pratiquants catholiques et dans lequel on a l’attachement le plus viscéral à un patrimoine cultuel qu’on refuse d’utiliser pour ce qu’il est.

Je pense que la France a sur-patrimonialisé ses cathédrales : ainsi, comme la plupart des gens ne vont plus à la messe, la destruction d’une église renvoie à un attachement à une sorte de meuble de famille auquel on tient, dont on ne saurait pas trop quoi faire, mais qu’on veut conserver à tout prix.

Il faut redonner des repères clairs sur le sens de ces édifices parce que sinon, on va avoir une espèce de résilience après les incendies, qui n’avancera à rien. Il faut qu’on s’y intéresse en dehors des drames.(…)

Lire la suite l’article en cliquant sur la photo:

Accéder au site de France catholique en cliquant sur le logo ci-dessus:

« MISSION ISMERIE » – POUR LES MUSULMANS CONVERTIS AU CHRIST

Ndla:  Ismérie est le prénom d’une princesse musulmane égyptienne, devenue chrétienne par l’intercession de la Vierge Marie. Mais c’est aussi le nom de ce nouveau projet dont nous parle le site

FC: Fraîchement lancée, Mission Ismérie se veut une plate-forme regroupant plusieurs acteurs de l’évangélisation des musulmans. Rencontre avec son directeur exécutif, Marc Fromager.

  • En quoi consiste Mission Ismérie ? : 

Marc Fromager : Mission Ismérie est notre réponse à ce phénomène absolument nouveau des musulmans qui quittent l’islam pour le Christ, de plus en plus nombreux, partout dans le monde. Nous déployons tous types d’actions pour soutenir ce grand mouvement. D’abord, accompagner, par l’accueil des musulmans en chemin vers le Christ, le soutien spirituel et matériel, la mise en avant de leur témoignage et l’insertion dans l’Église. Ensuite, former : sensibilisation et information sur l’islam et sur les convertis (documentaires, vidéos, réseaux sociaux, interventions), formation à l’annonce de la foi (avec matériels pédagogiques pour l’apostolat), constitution de groupes missionnaires. Enfin, annoncer, avec la mise en œuvre de la mission de façon pratique par l’apostolat de rue et d’amitié, et sur Internet par l’annonce directe et indirecte.(…)

Lire l’intégralité de l’article en cliquant sur le logo ci-dessus: