REPONSE A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous. Aujourd’hui nous vous proposons cette question que beaucoup d’entre nous ont dû se poser.

Réponses catholiques

-:-

« Attendre tout de soi ou de Dieu »

Question: « Sur Solfège sacré — Réponses catholiques (reponses-catholiques.fr), vous répondez : “C’est Dieu qui donne la vie et qui guérit”. Mais il ne guérit l’homme qu’au bout de son effort de s’améliorer, car, quel mérite il y aurait au pardon systématique dont a usé et abusé le pouvoir religieux, ce que vous appelez “l’église”? .Ne faut-il pas attendre tout de nous-même, sachant que nous sommes tous image et ressemblance de dieu ?

RC: « Voilà formulée de manière synthétique l’hérésie pélagienne, contre laquelle a tellement bataillé St Augustin. « Mérite » ? Mais Dieu ne donne pas le Salut sur le mérite, nous sommes tous pécheurs. Aucun de nous ne mérite sa miséricorde. Et oui, Il use et abuse du pardon, donné par la médiation de l’Eglise. Comme ça, gratuitement. De façon totalement imméritée.

La nature et la grâce, vieux débat théologique, donc, depuis au moins St Augustin. Si certains ont radicalisé la grâce, comme les Protestants et les Jansénistes, d’autres l’ont fait pour la nature, comme les Pélagiens. Ca conduit droit à la franc-maçonnerie, puis à l’athéisme. Si nous devons attendre tout de nous-mêmes, il n’y a pas besoin de Dieu et on finit par ne plus croire en lui. Ce qui n’empêche pas d’aller au devant de grands ennuis car personne n’est le maitre de sa propre vie. (…) »

Lire la suite de la réponse en cliquant sur l’image:

CONFERENCE: DECOUVRIR CE QUE VIVENT LES CHRETIENS D’ORIENT

Ndla: Chers Amis, nous vous informons que  l’

propose de nous emmener en Terre Sainte, le 14 juin 2021 à 20h45 pour découvrir ce que vivent les chrétiens de Terre Sainte, lors d’une visioconférence d’une heure avec:

  • le père Firas Abedrabbo
    secrétaire particulier de Sa Béatitude le Patriarche Pizzaballa, Patriarche de Jérusalem pour les Latins
  • Marie-Armelle Beaulieu
    journaliste, rédactrice en chef de Terre Sainte Magazine
  • Benoît de Blanpré
    directeur AED France

Pour vous inscrire et recevoir le lien, cliquer sur le logo ci-dessous:

REPONSES A VOS QUESTIONS

REPONSES CATHOLIQUES

La théologie sacramentaire du Concile de Trente est-elle dépassée?

Question: A partir de septembre, notre secteur paroissial de 40 clochers et 10 000 habitants (le double en été) n’aura plus de curé. Un prêtre viendra certains dimanches. La théologie sacramentelle héritée du Concile de Trente est basée sur la possibilité pour les chrétiens d’avoir accès aux sacrements. N’est-on pas obligé, aujourd’hui, de dire : théoriquement ?

Réponse: « Nous dirions plutôt « en principe », plutôt que « théoriquement ». Car ce n’est pas une abstraction, c’est un idéal concret, mais qui bute sur des obstacles bien réels. Nous comprenons que la situation soit vécue douloureusement par les paroissiens.

Mais le Concile de Trente devait faire face aux mêmes difficultés qu’aujourd’hui, même si ce n’était pas toujours aux mêmes endroits.(…)

Lire la suite de la réponse en cliquant sur l’image:

EVOLUTION DES RESTRICTIONS SANITAIRES A COMPTER DU 9 JUIN 2021

Evolutions des restrictions sanitaires à compter du 9 juin 2021

Au regard des données sanitaires, à compter du 9 juin, de nouvelles mesures s’appliquent dans les lieux recevant du public dans des conditions conciliant reprise des activités et protection des
personnes :
1° Salles de réunion
– à partir du 9 juin : jauge de 65 % de l’effectif autorisé
– à partir du 30 juin : jauge de 100 % de l’effectif autorisé
2° Eglises (maintien du port du masque et désinfection des mains)
– à partir du 9 juin : 1 emplacement sur 2
– à partir du 30 juin : jauge de 100 % de l’effectif autorisé
3° Recommandations quant à l’évolution du télétravail et des réunions à caractère professionnel :
– Reprise de l’activité professionnelle sur site avec passage à 1 jour de télétravail par semaine.
– Lorsque les réunions se tiennent en présentiel, elles doivent respecter les gestes barrières, notamment le port du masque, les mesures d’aération/ventilation, la désinfection des mains ainsi que les règles de distanciation.
– Dans les bureaux partagés, le port du masque reste de mise.
4° Les moments de convivialité réunissant des personnes dans le cadre professionnel ou pastoral peuvent être organisés dans le strict respect des gestes barrières, notamment le port du masque dans les espaces clos, les mesures d’aération/ventilation, les règles de distanciation et la désinfection des mains lors de l’arrivée sur le lieu de convivialité. Pour information, en intérieur, la jauge de 6 personnes par table est recommandée tandis qu’en extérieur, la jauge est de 100% de la capacité ERP (établissement recevant du public). A compter du 30 juin, plus aucune jauge restreignant la capacité d’accueil en intérieur ne sera imposée.

Nous vous rappelons également que le début du couvre-feu évolue en passant à 23h à compter du 9 juin et prendra fin le 30 juin. Passée cette date, l’attestation de déplacement ne sera plus nécessaire.
L’ensemble de ces mesures reste susceptible d’évoluer dans le temps en fonction de la situation sanitaire locale.

Sébastien KLAM

Vicaire Général

REFORME DU LIVRE VI DU CODE DE DROIT CANONIQUE

Une information recueillie sur

Le pape François promulgue une réforme du livre VI du Code de Droit canonique

SRP: « La Constitution apostolique Pascite gregem Dei, que le pape François a rendue publique le 1er juin, est fruit d’un travail de révision intense et complexe lancé par Benoît XVI en 2007 avec des experts en Droit canonique du monde entier, des conférences épiscopales, des supérieurs majeurs d’instituts religieux et des dicastères de la Curie romaine.

Elle apporte des modifications significatives au livre VI du Code de Droit canonique à propos des sanctions pénales dans l’Église.
Aline LIZOTTE nous en montre l’importance pour le gouvernement de l’Église, qui doit toujours allier justice et miséricorde. (…)

Lire l’article en cliquant sur la photo: