Archives par mot-clé : Covid 19

DECISION DU CONSEIL D’ETAT

Les évêques partagent la tristesse des fidèles

 CEF: (…) « Le juge a rappelé que la liberté de culte était une liberté fondamentale et qu’elle s’exerçait tant individuellement que collectivement. Il a rejeté le recours en s’appuyant uniquement sur un motif sanitaire.

La Conférence des évêques de France et Mgr Éric de Moulins-Beaufort resteront vigilants face à toute limitation de la liberté de culte dans un temps où, pour des raisons sécuritaires, les pouvoirs publics veulent renforcer leur surveillance de tous les cultes.

Les évêques déplorent avant tout que les fidèles demeurent ainsi dans l’impossibilité de participer à la messe, sommet de leur foi et rencontre irremplaçable avec Dieu et avec leurs frères. (…)

Lire l’intégrité du texte en cliquant sur le logo ci-dessous:

LIBERTE DU CULTE : RECOURS AU CONSEIL D’ETAT

Mgr Éric de Moulins-Beaufort déposera un recours au Conseil d’État

CEF: « Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, Président de la Conférence des évêques de France va déposer un référé liberté au Conseil d’État, estimant que le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, porte atteinte à la liberté de culte qui est l’une des libertés fondamentales dans notre pays. En effet, Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort, après consultation de tous les évêques de France réunis en Assemblée plénière ce lundi 2 novembre, estime hors de proportion l’interdiction de célébrer la messe et d’autres sacrements en communauté. Pour les fidèles, ces célébrations sont vitales parce qu’elles sont une rencontre avec le Seigneur et avec leurs frères.

Les fidèles catholiques restent totalement mobilisés contre l’épidémie et respectent l’ensemble des consignes sanitaires qui pèsent sur le pays depuis le début. »

LES EVEQUES DE FRANCE RELANCENT LA QUETE EN LIGNE

-:-

Les évêques de France relancent une plateforme de quête en ligne

VN: « Compte tenu du nouveau confinement, qui s’applique aux célébrations religieuses depuis le 3 novembre en France, l’épiscopat relance la plateforme de quête en ligne qui avait déjà été activée durant le premier confinement, au printemps dernier. » (…)

Comme lors du confinement du printemps dernier, la Conférence des évêques de France met en place à partir d’aujourd’hui une plateforme de don en ligne temporaire et accessible à l’adresse : quete.catholique.fr

Lire l’intégralité de l’article en cliquant sur le logo ci-dessus:

INFOS COVID 19

Mesures relatives à la deuxième vague de la pandémie liée à la Covid-19

-:-

Messes et rassemblements dans les églises

  • Suite aux dernières consignes données sur la protection des personnes face à l’épidémie de Coronavirus et la nouvelle période de confinement à compter de ce 30 octobre 2020, toutes les célébrations et rassemblements sont désormais supprimés à compter de ce jour. Une dérogation existe pour vivre les célébrations de la Toussaint et les célébrations pour les défunts le 2 novembre. Pour ces messes, voir auprès de chaque paroisse ce qui est prévu ou non.
  • Messes sur les Médias (cliquer sur le lien)
  • Les églises peuvent rester ouvertes pour la prière personnelle des fidèles, dans le strict respect des gestes barrières et la vigilance nécessaire avec les risques sécuritaires.

Autres sacrements

  • La célébration des funérailles est autorisée dans les églises, en présence de 30 personnes maximum comme le prévoit le décret. Par ailleurs, un accueil au cimetière – en présence d’un prêtre, d’un diacre ou d’une personne laïque mandatée à cet effet – reste toujours possible, qu’il y ait eu ou non une célébration des funérailles à l’église. Par ailleurs, un temps de prière dans les crématoriums et chambres funéraires reste possible.
  • La célébration des mariages est autorisée dans les églises, en présence de 6 personnes maximum.
  • Si un fidèle laïc demande le sacrement de la réconciliation, il sera possible de répondre à sa demande, dans l’église, en maintenant les distances et en respectant les gestes barrières. Il en est de même pour le sacrement des malades qui pourra être conféré dans l’église ou à domicile. Les baptêmes prévus durant cette période sont reportés.

Autres activités pastorales

  • Les réunions pastorales, administratives, techniques et de conseils de fabrique sont annulées, sauf si possibilité de les organiser en visioconférence.
  • Les concerts, offices divers dans les églises sont annulés.
  • Pour éviter les déplacements inutiles et dans le cadre du confinement demandé, le télétravail, là où il peut être mis en place, sera privilégié. Cette mesure concerne l’ensemble des acteurs pastoraux (prêtres, diacres, ALP, bénévoles). Sa mise en œuvre et son organisation requièrent l’accord du responsable hiérarchique.

OUVERTURE DE LA CATHEDRALE PENDANT LE CONFINEMENT

A partir de ce vendredi 30 octobre, avec les mesures de confinement général imposées par la situation sanitaire, la cathédrale modifie ses horaires d’accueil. Il n’y aura plus d’offices religieux (à l’exception des messes de la Toussaint).

Accès à la cathédrale:

  • La cathédrale est ouverte tous les jours de 8h à 18h jusqu’au 1er novembre.
  • En raison du confinement, à compter du mardi 3 novembre, la cathédrale restera ouverte pour la prière personnelle uniquement, de 13h à 17h, du mardi au vendredi. Fermeture les lundis. Ouverture les samedis et dimanches de 9h à 17h.

Offices et messes:

  • En semaine et le dimanche, durant le confinement, plus d’office et de messe.
  • Pour le jour de la Toussaint, messes à 8h , à 10h et à 11h30.

Visites guidées:

Durant la période de confinement général, les visites guidées dans la cathédrale sont suspendues.

MESURES SANITAIRES ET CHAUFFAGE DES EGLISES

Nous entrons donc dans une nouvelle phase de protection sanitaire qui va, une fois encore, solliciter notre patience et notre vigilance …

Nous vous informons que les activités cultuelles dans nos églises ne sont pas, pour l’instant, concernées par le renforcement des mesures de lutte contre la propagation de la COVID.

En ce qui concerne les systèmes de chauffage soufflants dans les églises, ils peuvent être utilisés.

Il peut être judicieux de couper le chauffage au moment de la communion (cela fait faire des économies et limite les risques éventuels) et de bien aérer l’édifice après l’office.

Dans les chapelles ou édifices peu volumineux, nous veillerons à assurer un apport d’air renouvelé.

Les mesures barrières dans les lieux confinés ou clos (lavage de mains, port du masque et distanciation physique) restent inchangées.

Nous rappelons que les rencontres de travail ou de catéchèse peuvent être maintenues dans les locaux paroissiaux en veillant à l’application des mesures barrières et en aérant régulièrement.

Nous devons éviter autant que possible les repas. Si ces derniers doivent avoir lieu, il faut s’assurer qu’une bonne distance séparera les convives. Les apéritifs ou collations pris debout sont très propices à la propagation du virus.

Les salles ne peuvent plus être louées pour des fêtes privées.

Je vous souhaite une bonne fin de semaine et un bon dimanche.

Avec  mes fraternelles salutations.

+Jean-Pierre Vuillemin

COVID 19 – NOUVELLES MESURES

Ndla: Veuillez trouver ci-après, le communiqué de Mgr Vuillemin, relatif aux nouvelles mesures à appliquer, suite à la publication du Décret n° 2020-884 du 17 juillet 2020 modifiant le décret n°2020-860 du 10 juillet 2020

-:-:-:-

Rappel : Le virus SARS-CoV2 (Covid-19) est toujours actif sur le territoire, la plus grande vigilance et le respect des mesures barrières restent toujours de vigueur. Les récents clusters découverts sur le territoire français, ainsi que l’augmentation en certaines régions du taux de contamination (RO), doivent maintenir chacun en alerte et dans une attitude de responsabilité partagée.
Par ailleurs, suite à la publication du décret au Journal Officiel en date du 18 juillet 2020, confirmant l’obligation du port du masque en lieux clos notamment pour les Administrations, nous vous demandons de faire respecter le port du masque pour toutes personnes âgées de plus de 11 ans dans :
– Les lieux de culte (églises, chapelles, oratoires), quelle que soit la célébration (messe dominicale ou en semaine, mariage, funérailles, baptême) ou le temps de prière.
– A la tribune des églises lorsqu’elle est occupée par une chorale.
– Dans les accueils paroissiaux ou l’accueil de l’évêché.
– Dans les salles paroissiales, qu’elles soient le lieu de réunion diverses ou de rencontres familiales ou associatives si elles sont louées (réunions, repas, etc.).

Conjointement, l’ensemble de ces lieux doit continuer à pouvoir disposer pour chaque personne de gel hydroalcoolique, veillant à ce que chacune d’elle y pénétrant se désinfecte les mains, ainsi qu’une aération suffisante et continue. De même, la distanciation physique d’1 mètre entre chaque personne (exceptée pour les familles composant un même foyer, dans la limite de 10 personnes) reste de vigueur.

Enfin, les consignes déjà publiées dans le cadre de la lutte contre la pandémie doivent restées affichées dans les divers lieux.

Le port du masque, sans être obligatoire, est vivement conseillé pour des célébrations en plein air. Les organisateurs n’oublieront pas d’annoncer publiquement l’obligation de respecter la distanciation sociale d’1 mètre.

Les consignes déjà données précédemment relatives au(x) prêtre(s) célébrant(s) restent inchangées.

A toutes fins utiles, nous vous transmettons la nouvelle affiche proposée par le gouvernement sur le port obligatoire du masque.
Merci pour votre attention et votre vigilance.

Ensemble, aidons-nous à être responsables les uns des autres.

LE CONSEIL D’ETAT ORDONNE LA LEVÉE DE L’INTERDICTION DES RÉUNIONS DANS LES LIEUX DE CULTE

Ndla: Bonjour chers Amis, vous avez probablement entendu cette bonne nouvelle hier, mais dans le doute nous préférons vous la communiquer:

-:-:-:-

Le Figaro:  « La plus haute juridiction administrative a estimé dans une ordonnance que cette interdiction porte «une atteinte grave et manifestement illégale» à la liberté de culte. C’est une surprise et une décision juridique importante : le Conseil d’Etat a «ordonné» lundi 18 mai, en fin d’après-midi, au gouvernement de «lever l’interdiction générale et absolue» des célébrations dans les lieux de culte, liée au coronavirus. Concrètement, il enjoint – sous «délai de huit jours» – le premier ministre, de prendre de nouvelles mesures «proportionnées» aux risques sanitaires encourus mais qui permettront une reprise des cultes dans le cadre du déconfinement en cours, tout en respectant la «préservation de la santé publique». (…) »

Lire l’intégralité de l’article en cliquant sur le logo:

14 MAI – JOURNÉE DE PRIÈRE, DE JEÛNE ET DE CHARITÉ CONTRE LE COVID 19

ZENIT – Francais

Zenit: « Le pape encourage cet effort des religions le même jour ».

Prière du 14 mai 2020, capture @ Vatican Media
Prière Du 14 Mai 2020, Capture @ Vatican Media

« Le pape François a encore une fois invité et encouragé « tout le monde à rejoindre » demain, le 14 mai 2020, une journée commune de prière des religions pour demander Dieu de surmonter la pandémie de Covid-19 : « Unissons-nous en tant que frères pour demander au Seigneur de sauver l’humanité de la pandémie, d’éclairer les scientifiques et de guérir les malades », a dit le pape en s’adressant aux fidèles arabophones qui ont suivi l’audience générale de ce mercredi 13 mai 2020 sur les réseaux sociaux.

« La prière est le moyen de communiquer et d’écouter Dieu, a rappelé le pape. Avec cet esprit, j’ai accepté l’invitation du Haut Comité pour la Fraternité humaine à se consacrer demain, 14 mai, à la prière, au jeûne et aux œuvres de charité. » » (…)

Lire la suite de l’article en cliquant sur la photo:

ZENIT – Francais

Ndla: Nous vous invitons à visiter aussi notre site Frère parallèle où vous trouverez des informations complémentaires: http://stpierredes2nied.free.fr/

PRIÈRE MONDIALE POUR LA FIN DE LA PANDÉMIE

Ndla: Bonjour à Tous, après l’invitation du Haut Comité pour la Fraternité humaine à prier le 14 mai 2020 pour la fin de la pandémie du coronavirus, le pape François a exhorté « les croyants de toutes les religions » à participer à cette initiative, lors de la prière du Regina Coeli du 3 mai dernier.

Comité pour le Document sur la Fraternité humaine © Vatican Media
Comité Pour Le Document Sur La Fraternité Humaine © Vatican Media

Il s’agit, a-t-il dit, de s’unir « spirituellement en une journée de prière et de jeûne et d’œuvres de charité, pour implorer Dieu d’aider l’humanité à vaincre la pandémie ».

Une « occasion unique », estime le cardinal Ayuso Guixot, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, revient sur la signification de cet appel et sur l’importance du soutien du pape François.

Lire l’intégralité de l’article en cliquant sur la photo.