Archives par mot-clé : Réponses catholiques

REPONSES A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous. Pour débuter cette nouvelle semaine, nous vous proposons cette intéressante question sur le repos dominical.

Réponses catholiques

-:-

« Le Christ enseigne qu’il faut pardonner à ceux qui nous ont offensés .Et si l’offensant ne demande rien ? Peut-on le pardonner à son insu ou à son corps défendant, par exemple parce qu’ il estime n’ avoir commis aucune faute à notre égard. »

RC: « Mais c’est le cas le plus fréquent ! Il n’est pas si courant que l’offenseur reconnaisse ses torts et qu’il demande le moindre pardon. Il est même souvent persuadé d’avoir bien agi, ou d’avoir de bonnes raisons, car les personnes totalement dénuées de sens moral sont rares. Même les mafieux ou les terroristes ont un code de l’honneur et commettent les pires crimes en pensant se conformer à des valeurs (le clan, la cause, la vengeance d’une injustice etc). Certains vont même se sentir insultés si l’offensé les informe qu’il leur pardonne. (…) 

Cliquer sur la photo pour lire la suite de la réponse:

 

REPONSE A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous. Pour débuter cette nouvelle semaine, nous vous proposons cette intéressante question sur le repos dominical.

Réponses catholiques

-:-

« Dans un précédent article sur la messe anticipée vous avez énoncé que le dimanche, du point de vue liturgique, commençait le samedi soir. En prenant en compte cet élément je me demande si l’obligation de repos commence le dimanche au sens du calendrier moderne ou si celle-ci commence dès le samedi soir. »

RC: « La question tombe en fait d’elle-même car, la plupart des personnes ne travaillent pas le soir. Le repos commence de facto dès le samedi soir.

Pour ceux qui travaillent en soirée ou de nuit, ils doivent bien assurer leur service commencé le samedi. Mais leur repos, au sens liturgique, sera la soirée et la nuit du dimanche au lundi. A l’inverse, ceux qui sont de nuit mais ont eu leur nuit du samedi libre, peuvent éventuellement travailler dans la nuit du dimanche au lundi.

A noter que la tradition spirituelle inspirée de la vie monastique fait commencer après complies (le dernier office de la journée après le dîner) le grand silence, qui dure jusqu’aux laudes. C’est donc un temps de repos et de calme total. Mais les moines ne travaillent pas de nuit comme un barman ou un conducteur de métro ! »

REPONSE A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous. Pour débuter cette nouvelle semaine, nous vous proposons cette intéressante question sur la crémation.

Réponses catholiques

-:-

Pourquoi débattre sur la crémation si les morts incinérés ressuscitent?

« Memento homo quia pulvis est et in pulverem reverteris ». La disputatio au sujet de la crémation me semble “byzantine”. En effet, si la résurrection est possible pour la poussière pourquoi ne le serait-elle pas pour des cendres?

RC:  « Nous avons répondu tout récemment à une question sur la crémation, qui reprenait plusieurs articles sur ce thème : https://www.reponses-catholiques.fr/leglise-permet-elle-lincineration/ . 

En effet, un cadavre brulé ressusciterait autant qu’un autre, tout comme un défunt mutilé, mangé par des animaux, perdu en mer etc. C’est une des raisons pour lesquelles l’Eglise tolère maintenant l’incinération, après l’avoir longtemps interdit. Elle l’a interdit car la question n’est pas là.

Le véritable sujet porte sur la manifestation de la foi manifestée ou non en incinérant un mort. Dans les sociétés antiques, la crémation était en usage dans des cultures païennes. Les anciens Hébreux, puis les Juifs, au contraire, enterrent leurs morts et, au fur et à mesure de l’Histoire du salut, ont eu la conviction que les morts ressuscitent avec leur corps. Les religions païennes incinérant les leurs n’affirment pas du tout la résurrection des corps. C’était vrai chez les Romains de l’Antiquité, ce l’est toujours dans l’hindouisme, par exemple. Il en résulte qu’incinérer un corps est traditionnellement une manière de montrer qu’on ne croit pas à sa résurrection. La coutume de disperser les cendres renforcent cette conviction : on fait disparaitre complètement toute trace de la personne, en couplant éventuellement cet acte avec une croyance en son « recyclage » dans les éléments de l’univers, mais certainement pas dans sa résurrection. (…)

Lire la totalité de la réponse en cliquant sur la photo: 

FUNERAILLES CHRETIENNES POUR NON BAPTISES

Ndla: Bonjour à Tous. Pour débuter cette nouvelle semaine, nous vous proposons cette intéressante question sur le droit aux funérailles chrétiennes.

Réponses catholiques

-:-

Il arrive que lorsque l’on doit célébrer des obsèques demandées par une famille, il y ait un doute sur le fait que le défunt ait été baptisé, sans que l’on ait le temps ou la possibilité de vérifier. Que faire dans ce cas ?

RC: C’est malheureusement de plus en plus fréquent. Certaines personnes ne savent pas si elles ont été baptisées bébé ou petit enfant. Et la déchristianisation étant telle, même si leurs parents et/ou frères et sœurs sont encore en vie, ils ne se souviennent parfois même pas si le Sacrement a eu lieu. Du coup, impossible de dire dans quelle paroisse demander éventuellement le certificat de baptême pour vérifier. (…)

Cliquer sur la photo pour lire l’entière réponse

REPONSE A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous. Pour débuter cette nouvelle semaine, nous vous proposons cette intéressante question sur la méthode à utiliser pour une lecture polyphonique de texte.

Réponses catholiques

-:-

Le catéchuménat est-il pour les recommençants ?

Sermon sur la montagne

J’ai été baptisé 1 semaine après ma naissance, mais voulant approfondir ma Foi je me demandais s’il s’agissait bien du catéchuménat dans ma situation ? Je lis la Bible et ai assisté cet été à de nombreuses messes et offices à l’Abbaye de Boulaur.

RC: « Il y a deux options de réponse :

  • 1° l’auteur de la question a reçu les autres sacrements d’initiation chrétienne, à savoir le Sacrement de l’Eucharistie (Première communion) et la Confirmation ;
  • 2° Il n’a pas reçu l’un ou l’autre. (…) « 

Accéder aux deux réponses en cliquant sur l’image: 

 

 

 

REPONSE A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous. Pour débuter cette nouvelle semaine, nous vous proposons cette intéressante question sur la méthode à utiliser pour une lecture polyphonique de texte.

Réponses catholiques

-:-

N’est-il pas choquant qu’il soit représenté dans certaines églises des païens ? Je prends exemple sur les sybilles représentées dans la chapelle Sixtine, où le mélange des saints apôtres, des grands prophètes et des sybilles païennes…cela ne fait-il pas une mauvaise combinaison ?

Chapelle Sixtine

Réponses catholiques: « La question en pose en fait deux : 1° sur la représentation de personnages mythologiques païens ; 2° sur des êtres humains païens.

1° Il pourrait en effet être très discutable de représenter des personnages mythologiques. Mais force est de constater qu’il y a eu quelques cas. Pour ce qui est des Sybilles, il faut dire qu’un courant littéraire a tenté de les judaïser et christianiser. Les Oracles sybillins, texte écrit sur plusieurs siècles, d’abord par des Juifs, puis christianisés, sont des recueils où les Sybilles sont censées avoir, par anticipation, vu les vérités de la foi juive, puis chrétienne. Ce n’est pas absurde. L’oracle de Balaam en Nb 23-24 est bien prophétisé par un païen.

Notons qu’il y a dans les églises foules de représentations de diables, griffons, gargouilles etc. Ce n’est pas mieux mais ça ne dérange personne.

2° Pour ce qui est de personnes humaines, rappelons que dans la salle des signatures au Vatican sont représentés Platon et Aristote. (…)

Lire la suite en cliquant sur la gravure ci-dessus:

REPONSE A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous. Pour débuter cette nouvelle semaine, nous vous proposons cette intéressante question sur la méthode à utiliser pour une lecture polyphonique de texte.

Réponses catholiques

-:-

QuestionPourquoi faire dire une messe si l’âme du défunt est déjà au Ciel?

Il est de coutume que l’on fasse dire des messes pour les défunts, lorsque ceux-ci sont au purgatoire je comprends la signification, cependant si l’âme est déjà au ciel ou bien lorsque qu’on célèbre une messe en l’honneur d’un saint quelle est le bienfait apporté étant donné que l’âme est déjà dans le royaume de Dieu avec lui ? 

RC: « Il faut distinguer deux cas : 1° le défunt est un bienheureux ou un saint béatifié ou canonisé par l’Eglise ; 2° Le défunt ne l’est pas.

1° Dans le premier cas, la messe n’est pas célébrée pour prier pour le défunt. Elle l’est pour prier par l’intercession de ce saint. Autrement dit, on ne prie pas pour lui, on lui demande de prier pour nous.

2° Dans le deuxième cas, s’il n’y a pas de reconnaissance par l’Eglise, personne ne peut dire que quelqu’un « est déjà au Ciel ». Dans le doute, on fait dire une messe pour lui. Si cette âme est effectivement au Ciel, elle pourra se joindre à la prière des vivants pour d’autres intentions.

REPONSE A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous. Pour débuter cette nouvelle semaine, nous vous proposons cette intéressante question sur la méthode à utiliser pour une lecture polyphonique de texte.

Réponses catholiques

-:-

QuestionL’Apocalypse met-elle en valeur l’Islam et les autres religions?

Saint Jean l’Evangéliste

Quelqu’un pourrait-il me dire ce que signifie cette lecture : « La nuit aura disparu, le Seigneur Dieu les illuminera » (Ap 22, 1-7). Se peut-il qu’1 des bras du fleuve soit le christianisme et l’autre les autres religions ? Ou christianisme sur un bras et musulmans sur l’autre ? Ou… 12 comme 12 apôtres… c’est ce qui m’a interpelé. L’apocalypse m’étant “inconnue”, merci de simplifier votre réponse.

RC: 1° Sur la première question, l’idée est que la nuit est traditionnellement le moment du mal et de la mort (les ténèbres). On retrouve cette vision des choses dans de très nombreuses religions et philosophies et le christianisme ne fait pas exception. Donc, la fin de l’Apocalypse décrit ces cieux nouveaux et une nouvelle terre où la nuit aura disparu, c’est-à-dire toute espèce de mal.

Mais l’auteur précise que cela ne vient pas d’un phénomène cosmique naturel (par exemple, si la terre arrêtait de tourner sur elle-même, il ferait jour tout le temps sur la face exposée au soleil). Rien de tel. Cette disparition de la mort et du mal est un acte souverain de Dieu, et c’est sa lumière qui éclaire directement les élus. Qui sont par conséquent directement face à face avec lui, ce qui est la béatitude suprême et le but de toute vie spirituelle.

Nous répondons ensuite à la dernière question. Oui, bien sûr, 12 comme 12 apôtres. Qui représentent eux-mêmes les 12 tribus d’Israël.

Venons-en aux 2 questions centrales. (…)

Lire la suite des réponses en cliquant sur l’image:

REPONSE A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous. Pour débuter cette nouvelle semaine, nous vous proposons cette intéressante question sur la méthode à utiliser pour une lecture polyphonique de texte.

Réponses catholiques

-:-

Question: Je dois rédiger une lecture polyphonique de la parabole du juge et de la veuve. Pouvez-vous d’abord me définir le sens spirituel et qu’est-ce qu’il comprend (sens christologique…) ? Quant aux sens eschatologique et moral qu’est-ce que vous y développeriez ?

RC: « Le sens spirituel dépend de l’interprétation de chacun. L’Ecriture s’interprète avec l’intelligence et se médite avec le cœur. Nous conseillons donc à l’auteur de la question de lire le texte et de le prier, selon la méthode des Exercices spirituels de St Ignace de Loyola :

  • La pauvre veuve et le juge inique- Parabole

    Se mettre en prière dans un endroit calme et isolé, pendant au moins 20 min. Evidemment, couper son portable et se déconnecter de tout ce qui peut perturber extérieurement

  • Se mettre à l’écoute en faisant un signe de croix, puis en lisant le texte
  • Se représenter la scène
  • Observer les personnes impliquées, écouter ce qu’elles disent
  • Faire une demande de grâce
  • Méditer le texte en 3 ou 4 points, en s’arrêtant là où le texte « parle » davantage
  • Parler directement au Seigneur à la fin « comme un ami parle à un ami » (St Ignace)
  • Terminer la prière par un Notre Père ou un Ave
  • Noter tout de suite après ce qui s’est produit pendant ce temps.

(…)

Lire l’intégralité de la réponse en cliquant sur la gravure ci-dessus:

 

REPONSE A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous. Pour débuter cette nouvelle semaine, nous vous proposons cette question qui doit probablement interroger nombre de personnes.

Réponses catholiques

-:-

Quels sont les enfers où Jésus descend ?

Résurrection de Jésus

RC: « En français, « les enfers » (au pluriel) traduisent le séjour des morts chez les anciens, le sheol en hébreu, l’hadès en grec. Les enfers sont donc le lieu où vont les morts, sans distinction entre les bons appelés à être sauvés et les méchants qui seront damnés – et iront donc en « enfer » (au singulier). En effet, la notion d’enfer et de Paradis, de damnation et de salut après la mort est apparue tardivement dans le judaïsme. Elle est attestée dans la Bible au IIe siècle av. J.-C.,  dans les Livres de Daniel et le Deuxième Livre des Maccabées. Les enfers sont donc un lieu « neutre » mais à connotation triste, de mort, et coupé de la présence de Dieu.(…)

Cliquer sur l’image pour lire l’intégralité de la réponse: