Archives par mot-clé : Réponses catholiques

REPONSES A VOS QUESTIONS

Ndla:  Bonjour à Tous. Que faire en cas d’obsessions ? Voici ce qu’en dit le site:

Réponses catholiques

-:-

Tentation, péché ou obsession?

RC: « Mais dans le cas d’une obsession qui revient sans cesse et dont on n’arrive pas à se débarrasser où se situe la ligne de démarcation ?

Cette question rebondit sur notre article Tentation et péché en pensée – Réponses catholiques (reponses-catholiques.fr). Si c’est « une obsession qui revient sans cesse et dont on n’arrive pas à se débarrasser », il faut d’urgence consulter un psychothérapeute. L’obsession, c’est une psychose qui peut masquer une dépression ou d’autres troubles. En tous cas, cela sort du champ de notre compétence. (…)

Lire la suite du texte en cliquant sur l’image

 

 

REPONSES A VOS QUESTIONS

Ndla: Dans notre Archiprêtré, « l’Adoration du Saint Sacrement » a lieu chaque semaine à Boulay. Aujourd’hui nous vous proposons la réponse à une question relative à cette pratique et lue pour vous sur le site

Réponses catholiques

Que signifie adorer Jésus dans le Saint-Sacrement et à quelle fréquence faut-il le faire ?

RC: « Adorer Jésus dans le Saint-Sacrement, c’est se mettre en prière devant le Saint-Sacrement exposé. Il y a plusieurs types de prières : d’intercession, de supplication, d’action de grâce etc… Et d’adoration, qui, comme son nom l’indique, consiste à se mettre en présence de Dieu et à l’adorer juste pour ce qu’Il est. On peut le faire simplement en silence mais, parfois, les adorations collectives sont animées et rythmées par des paroles de l’animateur et des chants méditatifs.

On peut adorer le Seigneur de différentes manière possibles et partout. Mais le Christ s’est rendu présent dans son Eucharistie, qui devient son corps et son sang. (…)

Lire la suite de la réponse en cliquant sur la photo:

REPONSES A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous, le site

Réponses catholiques

répond à cette question qui a du certainement interpeler plusieurs d’entre nous.

-:-

Fallait-il que Jésus meure?

La Passion-Mort-Résurrection me semble être le triptyque central de notre Foi. Mais aussi le plus mal compris, car le Mystère est trop grand pour pouvoir y entrer pleinement. Je crois que Jésus a compris petit à petit qu’il allait vers sa mort, Il la accueilli pour aller au bout de sa mission : révéler L’amour de Dieu. Mais tellement de gens pensent que tout était planifié par Dieu, puisqu’il FALLAIT que Jésus souffre, meure, et qu’ensuite il ressusciterait. Et la souffrance devient rédemptrice en elle-même alors qu’il est avant tout question d’Amour ! Et si le peuple s’était converti ? Si Jésus n’avait pas été condamné ? FALLAIT-il qu’Il meure pour nous sauver de la mort et du péché ? Parce que s’il le fallait, si cela avait été ”prévu d’avance”, nous sommes devant une contradiction totale avec la Liberté de l’Homme qui est pourtant le don le plus fondamental fait à L’Homme, et sans lequel il n’y a pas d’Amour possible. Je suis intéressée par votre avis sur ce sujet.

RC: « Il nous semble que la question doit être prise encore plus en amont. Et si Adam et Eve n’avaient pas désobéi ?

L’articulation plan de Dieu/libre-arbitre de l’homme est compliquée. C’est bien ce qui a donné la rupture avec le protestantisme avec sa doctrine de la prédestination, mais aussi le jansénisme, face au catholicisme qui défend la liberté humaine. Quant à savoir ce que Jésus savait dès le départ ou non, c’est un débat entre théologiens. Cf : Jésus savait-Il ce qu’Il faisait? – Réponses catholiques (reponses-catholiques.fr) (…)

Lire la suite de la réponse en cliquant sur l’image:

REPONSE A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous, aujourd’hui nous vous proposons la réponse à cette question lue pour vous sur le site

Réponses catholiques

Question: Je voudrais avoir une réponse avec le fait d’être en idolâtrie avec exode 20:3-5 car vos articles je ne les trouve pas assez complet et n’êtes vous pas en contradiction quand vous dîtes : “Personne ne se “prosterne” devant les images de la Vierge Marie et, si certains le font, c’est un abus. … Et pour cela, c’est une aide à la prière d’avoir une image de la personne, que ce soit Marie ou un saint.

RC: « Cette question commente notre article Prosternation devant une icône – Réponses catholiques (reponses-catholiques.fr). Rappelons les versets de l’Exode en question. « Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.  Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent. »(…)

Lire la suite de la réponse en cliquant sur

REPONSES A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous, le site

Réponses catholiques

répond à cette question qui a du interpeler plusieurs d’entre nous.

-:-

Révélations de Maria Valtorta

D’abord, merci pour votre travail de fond et pour la qualité, aussi bien que la variété des réponses fournies. On m’a récemment parlé des Évangiles selon Maria Valtorta. Je n’arrive pas à trouver ce que dit l’Église à ce sujet. Certains sites web sont élogieux, d’autres non. Savez-vous quelle est la position officielle, s’il y en a une, de l’Eglise au sujet de ces Évangiles ? En reconnaît-elle l’aspect “révélé”?

RC: « Il n’est pas étonnant que l’auteur de la question ne trouve pas « ce que l’Eglise dit à ce sujet », car elle se garde bien de dire quoi que soit et ne reconnait certainement pas « l’aspect ‘révélé’ » de ce qui est une révélation privée. Seule l’Ecriture est « révélée ».(…)

Lire la suite de la réponse en cliquant sur la photo:

REPONSE A VOS QUESTIONS

Chers Visiteurs, voici la réponse donnée par le site

Réponses Catholiques

à une question  relative aux patriarches catholiques et orthodoxes.

Question: Il semblerait que les orthodoxes n’ont jamais remplacé le patriarche de Rome (le pape) par un des leurs mais l’Église catholique semble avoir nommé des patriarches orientaux depuis le schisme. Question: ont ils le même rôle que pour les orthodoxes? Et si oui quel patriarche présidera en cas de réunion des églises catholiques et orthodoxes? La nomination de patriarches catholiques d’orient ne posent ils pas un obstacle au retour à la pleine communion des catholiques et des orthodoxes?

RC: « C’est un des points majeurs de crispation dans le dialogue œcuménique entre catholiques et orthodoxes. Ces derniers reprochent, en effet, beaucoup aux Latins d’avoir nommé des évêques, et donc des patriarches, là où leurs homologues orthodoxes étaient en place.

Le raisonnement de l’Eglise latine est que, puisqu’il y a schisme, ce sont les orthodoxes qui sont « sortis » de l’Eglise catholique. Dans ce cas, il faut nommer des évêques catholiques, comme des évêques catholiques étaient en place face à des ariens, donatistes, puis plus tard anglicans ou lefebvristes. (…)

Lire la suite de la réponse en cliquant sur la photo: 

REPONSES A VOS QUESTIONS

Chers Visiteurs, comment redevenir « pratiquant » lorsqu’on a tout oublié ?  Voici la réponse de

« Je suis chrétien de naissance et crois en Dieu mais non pratiquant. J’aimerais me rapprocher de Dieu et de devenir un catholique pratiquant mais je manque de beaucoup de renseignements notamment quand aller à l’église ? Dois-je me faire intégrer à l’église ? Ou puis je y aller quand bon me semble ? Et surtout quel sont les prières à réciter et combien de fois par jours ? »

Réponses CatholiquesTout d’abord, nous rendons grâce à Dieu pour le désir de l’auteur de la question de mieux Le connaitre et Le prions pour qu’Il se manifeste dans sa vie.

Une première manière de répondre est d’ordre ecclésial : où en est la personne en question dans son initiation à la vie chrétienne. Pour commencer, on n’est pas chrétien de naissance, on l’est par son baptême. Ce qui pose une première question : l’auteur de la question est-il bien baptisé (sans doute bébé, d’où le « chrétien de naissance ») et dans quelle confession chrétienne ? Catholique ? Autre ? S’il est catholique, a-t-il été au catéchisme, fait sa Première communion, sa Confirmation ?(…)

Lire la suite de la réponse en cliquant sur la photo:

REPONSES A VOS QUESTIONS

Ndla: Lu pour vous sur le site Réponses Catholiques

Je me permets de vous écrire car une question me préoccupe. J’ai fait baptiser ma fille samedi dernier. Le prêtre a prononcé le début de la formule de baptême « je te baptise au nom du père » mais s’est interrompu en me disant « rapprochez-vous » pour me demander de rapprocher la tête de ma fille qui n’était pas tout à fait au-dessus du baptistère, puis a repris la formule « au nom du fils, et du saint esprit …» La formule ayant été interrompu, et les mots « rapprochez-vous » insérés au milieu de la formule, je voulais savoir si le baptême était tout de même valide. Je ne remets pas en question les qualités de ce prêtre qui est par ailleurs assez âgé et très dévoué pour sa paroisse. Mais le baptême est un sacrement primordial dans la vie d’un chrétien.(…)

Lire la réponse en cliquant sur le logo ci-dessus

REPONSE A VOS QUESTIONS

Chers Visiteurs, « pourquoi baptiser des enfants et exiger deux ans de catéchuménat pour les adultes? » Voici la réponse de

Réponses Catholiques

Question: « Pourriez-vous me dire pourquoi un enfant peut recevoir le baptême dès la naissance, mais pour un adulte il faille attendre 1 voire 2 ans? Dans la Bible il semble suffire de croire que Jésus est Dieu et Sauveur pour le recevoir. Si la raison est que les parents s’engagent pour l’enfant alors qu’il faut s’assurer que l’adulte pratique et reçoive une préparation solide de catéchisme, dans ma famille le baptême a toujours été une tradition sans que personne ne pratique ensuite. Aucun prêtre n’a jamais exigé que nous pratiquions ensuite pour recevoir le Sacrement.

RC: « C’est en effet problématique et les prêtres marchent sur des œufs. Mais c’est bien la règle : les parents qui font baptiser un enfant plus jeune que l’âge de raison s’engagent à lui donner une éducation religieuse. Concrètement, à ce qu’il soit catéchisé, qu’il pratique, qu’il fasse les sacrements d’initiation chrétienne : Première Communion et Confirmation.

Dans la pratique, les prêtres n’ont aucun moyen de vérifier a posteriori et, même dans des familles pratiquantes, les enfants ne font plus toujours leur Confirmation s’ils ne le souhaitent pas. C’est très grave mais c’est ainsi. Il arrive qu’un prêtre refuse de baptiser un enfant si les parents ne prennent pas cet engagement. Ca fait souvent scandale et le met dans une situation difficile. Qu’est-ce qu’il vaut mieux faire ? Ne pas brader le sacrement et refuser le baptême ou baptiser quand même en espérant que la grâce fasse son chemin on ne sait pas trop comment ? La réponse n’est pas simple. (…)

Lire la suite de la réponse en cliquant sur l’image