Archives de catégorie : Information

REPONSE A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous. Aujourd’hui nous vous proposons cette question que beaucoup d’entre nous ont dû se poser.

Réponses catholiques

-:-

« La foi catholique est-elle fondée sur l’Ecriture?« 

De nombreux chrétiens lisent la Bible et en particulier le Nouveau Testament et se rendent compte que bien des traditions et même des enseignements de L’Eglise n’ont pas de fondement scripturaire. On se doute aisément que la “cappa magna” de certains cardinaux est une mondanité héritée de la Renaissance et non une inspiration de l’Esprit. Mais qu’en est-il de certains sacrements ou de la hiérarchie ecclésiale ?

RC: « On peut toujours trouver des dévotions privées qui n’ont pas de fondement scripturaire, et encore ! Mais on ne peut pas dire cela de l’Enseignement de l’Eglise. Il en a toujours un, même si c’est indirect. Cf. notre article : Tradition et Ecriture — Réponses catholiques (reponses-catholiques.fr)

La Lettre à Diognète, datant de la fin du Ier siècle ou du début de IIe, explique que les chrétiens n’ont pas d’habit particulier et qu’ils sont habillés comme leurs concitoyens. L’Ecriture nous dit de ne pas faire scandale (Lc 17, 1) et, s’agissant plus spécifiquement de l’habillement, St Paul encourage à respecter les usages conformes aux bonnes mœurs de son temps. D’où ses recommandations en 1 Co 11 : une femme sans manteau (et non voile, cf notre article : Couverture des femmes à la messe — Réponses catholiques (reponses-catholiques.fr)) n’est pas habillée selon les bonnes mœurs de Corinthe au Ier siècle. Par conséquent, si les souverains de la Renaissance portaient de grandes capes, porter une cappa magna, c’était la façon de suivre St Paul pour les Papes… Et ce ne l’est plus aujourd’hui, puisque cela fait longtemps que les Papes ne la portent plus et qu’’elle a été supprimée pour les cardinaux.(…)

Lire la suite de la réponse en cliquant sur la Bible

PRIERE URGENTE POUR LES CHRETIENS D’INDE

Portes ouvertes – « Le Fil rouge »

Ndla: Bonjour à Tous,  » Face à la situation humanitaire désespérée en Inde et à la discrimination dont ils sont victimes, les chrétiens ont un besoin urgent de nos prières. » (…)

Lire la suite de l’article en cliquant sur la photo.

-:-

SUJETS DE PRIERE

  • Remercions Dieu car au sein de la crise, il permet que les chrétiens persécutés continuent à recevoir de l’aide.
  • Prions pour nos frères et sœurs chrétiens en Inde, alors que le nombre de cas de Covid-19 et de décès augmente.
  • Prions pour la guérison de nos partenaires malades et la protection de ceux qui sont encore en bonne santé.

 

 

REPONSE A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous. Aujourd’hui nous vous proposons cette question que beaucoup d’entre nous ont dû se poser.

Réponses catholiques

-:-

Pourquoi l’Eglise autorise-t-elle la dévotion à des reliques non authentifiées?

Saint Pierre

J’ai quelques questions concernant la vénération des reliques : 1) Tout d’abord, je ne doute pas de la véracité de la pratique, mais quelles sont les sources bibliques encourageant cette pratique ? 2) Pour certaines reliques, l’authenticité n’est pas toujours très fiable et parfois pas forcément attestée (les clous de la Sainte Croix, morceau de la Sainte Croix, la Couronne d’Épines…ou parfois certains ossements de saints et de saintes dont on ne sait pas vraiment si ces restes sont bien les leurs, comme les reliques des Rois Mages par exemple qui se trouvent d’ailleurs à plusieurs endroits, à Cologne notamment ou encore au Mont Athos ou d’autres un peu plus farfelues comme le Saint Prépuce, les Saintes Dents, le Saint Berceau ou encore la Ceinture de la Vierge), comment se fait-il donc que l’Église autorise ou laisse se faire, la vénération de reliques dont la véracité n’est pas sûre ? (1/2)

RC: « Venons-en à l’authenticité des reliques. Tout d’abord, comme dit au 1e volet de cette question, il est normal d’avoir des reliques de la même personne ou du même objet à plusieurs endroits, parce qu’elles étaient tout simplement partagées. A ce propos, signalons que, contrairement à un cliché tenace, non, tous les morceaux de la Vraie-Croix connus ne rempliraient pas une forêt entière. Ce sont le plus souvent de petites échardes et Famille chrétienne avait présenté un calcul réalisé par des chercheurs il y a quelques années. Il déterminait que les morceaux de la Vraie-Croix connus, y compris ceux qui ont été répertoriés à un moment de l’Histoire mais ont disparu depuis, ne représentent que 36% de la taille d’une croix de l’Antiquité. Les moqueries contre les reliques, qu’elles soient d’origine protestante ou anti-chrétiennes sont trop souvent adoptées par les catholiques alors qu’elles ne sont souvent pas plus fondées que la provenance qu’elles critiquent. (…)

Lire la suite de la réponse en cliquant sur la photo:

LE MONDE VU DE ROME – TITRES AU 2 MAI 2021

Ndla: Voici les derniers titres développés pour nous par

Pour la Birmanie, un « Je vous salue Marie » par jour

« Initiative encouragée par le pape François »

Zenit: « Le pape François encourage l’initiative de l’Eglise en Birmanie: la prière d’un « Je vous salue Marie » par jour pour le pays et pour que les responsables aient le « courage » « de la rencontre, de la réconciliation et de la paix ».

Le pape a de nouveau évoqué la situation en Birmanie après la prière du Regina Caeli, ce dimanche 2 mai 2021, Place Saint-Pierre, dans le cadre du marathon de prière pour la fin de la pandémie.

« Dans ce contexte, a dit le pape en italien, il y a une initiative qui me tient à cœur: celle de l’Église birmane, qui nous invite à prier pour la paix en réservant chaque jour un Je vous salue Marie du Rosaire au Myanmar. »

« Chacun de nous se tourne vers notre mère lorsqu’il est dans le besoin ou en difficulté. Ce mois-ci, nous demandons à notre Mère céleste de parler au cœur de tous les responsables au Myanmar, afin qu’ils trouvent le courage de marcher sur le chemin de la rencontre, de la réconciliation et de la paix », a insisté le pape François.

Le pape s’était lui-même rendu en Birmanie en 2017. Il a multiplié les appel depuis le coup d’Etat du 1er février dernier, qui a ramené au pouvoir l’armée birmane. Il a été suivi par une dure répression des protestations populaires et de l’Eglise. Les images ont fait le tour du monde.

Accéder aux autres titres en cliquant sur le logo ci-dessous:

REPONSE A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à Tous. Aujourd’hui nous vous proposons cette question que beaucoup d’entre nous ont dû se poser.

Réponses catholiques

-:-

Que faire pour accompagner un mourant ne pouvant se confesser?

Les prêtres se font rares en zone rurale et il devient parfois difficile d’en trouver un pour administrer les derniers sacrements. Une personne assistant un mourant a reçu de sa part l’aveu d’une faute grave. La personne récite avec l’agonisant le Notre Père en disant deux fois la phrase : “Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés”. Du point de vue de l’Eglise, il n’y a pas là un sacrement du pardon. Mais du point de vue de Dieu ?

RC: « Faute de pouvoir recevoir les sacrements, quels qu’ils soient, l’Eglise nous enseigne que le sacrement du désir est un premier pas spirituel pour bénéficier de la grâce d’un sacrement. Par exemple, lorsqu’une personne décède avant d’être baptisée, que ce soit un catéchumène ou un petit enfant que les parents avaient l’intention de faire baptiser prochainement, le défunt est considéré comme chrétien et a des funérailles chrétiennes. On a aussi beaucoup parlé de la communion du désir pour les personnes ne pouvant pas communier, y compris pendant les confinements où les cultes sont interdits. Idem pour le sacrement de Réconciliation : le Pape François avait, en particulier, proposé aux fidèles de faire un examen de conscience et de réciter leur Acte de contrition avant Pâques 2020, alors que les messes étaient interdites un peu partout dans le monde. (…)

Lire la suite de la réponse en cliquant sur la photo: