Archives de catégorie : Information cultuelle

SE FORMER POUR DEVENIR PRÊTRE

https://metz.catholique.fr/

Ndla: Bonsoir à Tous, à une semaine de la messe d’ordination presbytérale, nous vous proposons d’écouter l’abbé Pascal Sarjas,  recteur du grand séminaire de Lorraine. Il nous présente la communauté et la manière dont se vit la formation :

  • comment se conjuguent formation théologique et vie communautaire ?
  • Quels sont les défis de la vie des futurs prêtres diocésains et comment ils s’y préparent ?

19 SEPTEMBRE 1846 – APPARITION MARIAL DE LA SALETTE

Le 19 septembre 1846, dans les alpages au dessus du village de La Salette en Isère, deux enfants bergers, Maximin Giraud et Mélanie Calvat, disent avoir rencontré une « Belle Dame » en pleurs, toute de lumière. Elle leur confie un message de conversion, pour « tout son peuple ».


Après 5 ans d’une enquête rigoureuse, l’évêque de Grenoble, Mgr Philibert de Bruillard, reconnaît par un mandement authenticité de l’apparition. (…)

Nous vous invitons à vous rendre sur le site du sanctuaire, pour tout connaitre sur cet événement, en cliquant sur la photo.

LES RÉPONSES A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à tous, dans la suite de notre rubrique, nous vous proposons cette question que se posent beaucoup de personnes dites athées.

Réponses catholiques

-:-

Question du jour: Faut-il être naïf pour croire?

« Réponses catholiques »: « Finalement, la plus grande qualité de l’homme, ne serait-ce pas son caractère naïf ? Plus on est naïf, moins on est méfiant, et plus facile il sera de croire, non ? Or, nous n’avons pas tous ce même degré de naïveté ? Est-ce juste ? Voilà, j’ai encore beaucoup d’autres questions, mais disons que je vais m’arrêter là pour le moment. 

Louis Pasteur

Ce que toute la doctrine catholique affirme, c’est qu’il n’y a d’opposition entre foi et raison. C’est même la devise de notre site. Certains peuvent se convertir suite à une expérience mystique forte, être touchés dans leur cœur suite à des événements de la vie, une parole, une émotion esthétique – d’où l’importance de cultiver le Beau avec l’art sacré – une rencontre, un geste de charité. D’autres découvrent la foi suite un cheminement intellectuel. C’est le cas de St Augustin. L’expérience de conversion en entendant la voix lui disant « tolle, lege » (« prends, lis ») dans le jardin a bien été préparée par toute sa recherche philosophique antérieure. Augustin n’avait rien d’un naïf, c’était une des hommes les plus intelligents de son temps, un intellectuel habile et ambitieux. De grands scientifiques, tels (…) « 

Lire la suite de la réponse en cliquant sur la photo: 

CÉLÉBRATION DE LA CROIX GLORIEUSE

Ndla: Aujourd’hui, 14 septembre, l’Eglise a fêté « La Croix Glorieuse« , fête aussi connue sous le nom de « Exaltation de la Sainte Croix« , célébration remontant au IVème siècle qui appelle les chrétiens à tourner leur regard vers l’instrument sur lequel le Christ a tant souffert pour eux.

Nous vous invitons a lire l’article consacré à cette célébration par le site du Vatican,

-:-:-

La Croix Glorieuse, mystère d’anéantissement et de victoire pascale

Basilique Saint-Apollinaire à Ravenne (© Maurizio Rovati

« «Reconnu homme à son aspect, il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort, et la mort de la croix. C’est pourquoi Dieu l’a exalté : il l’a doté du Nom qui est au-dessus de tout nom» (Ph 2, 8-9): les mots de l’apôtre saint Paul, dans l’hymne aux Philippiens proposé comme lecture de la fête de la Croix glorieuse, traduisent le mouvement que représente la Croix où Jésus fut crucifié. De bas en haut, de l’abaissement dans l’humanité jusqu’à l’élévation dans la gloire des Cieux, où le Crucifié-Ressuscité prend avec Lui ceux qu’Il a sauvés. Par le sacrifice de Jésus-Christ sur la Croix, la rédemption est pleinement accomplie. Paradoxe étonnant, que la raison seule ne peut dépasser, l’instrument du supplice «est devenu source de vie, de pardon, de miséricorde, signe de réconciliation et de paix», expliquait Benoît XVI en 2008.(…) »

Lire l’intégralité de l’article en cliquant sur la photo:

LES RÉPONSES A VOS QUESTIONS

Ndla: Bonjour à tous, avec la reprise scolaire, nous vous proposons cette nouvelle rubrique pour revoir ou approfondir nos connaissances chrétiennes.

Réponses catholiques

-:-

Question du jour: Peut-on éviter de se confesser ?

« Réponses catholiques »: Puis je demander à Dieu de me pardonner tout mes péchés dans le secret Et ensuite demander l’absolution au prêtre ? Parce que c’est humiliant devant un homme Quand je suis devant un prêtre. J’ai pas le courage de tout lui dire mais le regret est vraiment là. Mais pas la confiance à l’humain. J’espère être compris.

Padre Pio

On peut toujours demander directement à Dieu de pardonner les péchés, c’est même la première chose à faire. Mais, la seule manière d’être sûr d’être pardonné, c’est de se confesser. On voit l’impasse et les tourments dans lesquels se sont mis les Protestants, qui ne se confessent pas et qui ne savent jamais s’ils sont pardonnés ou non, au point d’en arriver à formuler des doctrines mortifères comme celle de la justification.

Que la confession soit humiliante, c’est possible. Mais cette position humble fait partie du processus de guérison : le pénitent exprime un vrai repentir et il verbalise son péché, la seule manière d’en prendre réellement conscience et de pouvoir vraiment en sortir.(…)

Lire la suite de la réponse en cliquant sur la photo: 

ELLE EST L’IMMACULÉE CONCEPTION

https://mdemarie.fr/

Qui est l’Esprit ? Il est le fruit de l’Amour du Père et du Fils. Le fruit de l’amour créé est une conception créée. L’Esprit est donc la Conception incréée, éternelle, le prototype de toutes les conceptions de la vie dans l’univers.

Le Père engendre, le Fils est l’Engendré, l’Esprit est la Conception jaillissante d’Amour.

La créature la plus totalement remplie de cet amour, remplie de la divinité : c’est l’Immaculée, sans aucune tache de péché, qui ne s’est en rien séparée de la volonté de Dieu ; unie au Saint-Esprit comme son épouse, d’une façon inexprimable, mais dans un sens incomparablement plus parfait qu’on peut le dire des autres créatures.

Saint Maximilien Kolbe