Archives par mot-clé : https://eglise.catholique.fr/

LES ORDINATIONS SACERDOTALES 2020

LOGO CEF Fond crème couleur du site

Chaque année, les ordinations ont lieu à proximité de la fête des apôtres Saint Pierre et Saint Paul célébrée le 29 juin. Ces deux saints sont les deux piliers de l’Église et jamais la Tradition ne les a fêtés l’un sans l’autre. L’Église catholique romaine, est l’Église de Pierre et de Paul, l’Église des témoins directs des fruits de la vie du Seigneur.(…)

diocèse aux Armées françaises Pour l’année 2020, 94 prêtres seront ordonnés (77 diocésains et 17 issus d’une communauté non religieuse ou d’une société de vie apostolique) auxquels s’ajoutent 21 prêtres religieux ainsi que 5 prêtres célébrant selon la forme extraordinaire du rite romain. Les ordinations se répartissent comme suit :

Cliquer sur l’image pour accéder au bilan

 

LE BAPTÊME DES ADULTES EN 2020

Ndla: Bonjour à Tous.

Dimanche 28 juin, l’église St Etienne de Boulay accueillera le baptême de « notre catéchumène locale » Myriam. Mais savez vous que cette année, les catéchumènes seront 4468, dont 236 en Outre-Mer, à être appelés par leur évêque pour recevoir le baptême. Ce chiffre est en hausse de près de 5% par rapport à 2019.

Voici le témoignage de l’une d’entre eux, Angélique de Noisy le grand.

 

 

LE RETOUR DES ROGATIONS ?

Ndla: Chers Lecteurs du Pays de Nied, pays rural de la culture céréalière et de l’élevage, connaissez vous les Rogations ?

Eglise catholique de France: « Un dimanche matin du mois de mai, à Druras, un joli village rural ensoleillé de Haute-Garonne. C’est l’époque des Rogations, le Père François, à l’issue de la messe, fait la bénédiction du matériel agricole, du bétail et des semences. « Par temps de famine, cette messe était vitale pour les agriculteurs, explique le Père François, aujourd’hui, c’est la reconnaissance du travail agricole. Instaurer et conserver cette messe est un retour nécessaire à nos racines. Sans les agriculteurs, nos champs seraient des champs de ronce, ils nourrissent les hommes et entretiennent le patrimoine rural qu’est la terre.» (…)

Rogations - bannière d'article haut de page (27)

Dans un monde rural en difficulté (pour ne pas dire en grande souffrance), il est bien évident que les prières de bénédictions de la terre, des moissons, des vignes etc. peuvent être une belle manière pastorale d’accompagnement et une marque d’intérêt de l’Eglise pour les agriculteurs. A l’heure écologique et aussi à l’heure de « l’Eglise verte », bénir la terre et ses fruits, c’est penser la Création et la vie spirituelle ensemble, très concrètement. Cinq ans après Laudato Si, les rogations… s’imposent ! » (…)

Lire la totalité de l’article en cliquant sur l’image: 

COVID 19 – SERVICE D’ÉCOUTE TÉLÉPHONIQUE POUR LES CATHOLIQUES

La Conférence des évêques de France et la Conférence des Religieux et Religieuses de France lancent ensemble un numéro d’écoute durant le temps de confinement, après la demande du Président de la République lors de sa rencontre avec les représentants des cultes le 16 mars dernier.

Dans ce cadre, a été décidé la mise en place d’un numéro « par culte », afin de vivre un « service d’écoute » pour des personnes isolées en ce temps de confinement, atteintes du Covid-19 pour certaines, parfois en demandes sacramentelles, mais aussi pour l’écoute de soignants, ou de membres de famille en deuil se posant des questions sur l’organisation d’obsèques.

Ce numéro national pour les catholiques est le 0806 700 772, il est anonyme.

Diffusé depuis mardi 31 mars dans les hôpitaux et structures publiques de santé par le ministère de l’Intérieur. Les plages horaires vont de 8h à 22h chaque jour, sept jours sur sept.

C’est dans cette dynamique que la CEF et la CORREF ont monté ensemble un « réseau d’écoutants ». Ces personnes sont des prêtres, diacres, religieux/ses, laïcs ayant déjà pratiqué l’écoute de personnes en difficulté de vie. Leur premier soin est d’accueillir les personnes au téléphone, de comprendre leur attente et de les orienter si nécessaire vers les structures diocésaines correspondantes à leur besoin.

Concrètement, s’il s’agit de personnes en hôpital, il leur sera indiqué l’aumônerie catholique dont l’hôpital a les coordonnées. S’il s’agit d’une demande relative à la célébration d’obsèques, que la famille doit prendre contact avec la paroisse d’habitation.

Les personnes écoutantes ont également la liste des numéros que des diocèses mettent en place actuellement et qui pourront prendre le relais du « premier contact national ».