Archives par mot-clé : Voyages du Pape

VOYAGE DU SAINT PERE AU CONGO ET AU SOUDAN

Ndla: Chers Amis, notre Pape se rendra en République démocratique du Congo, du 31 janvier-3 février et au sud Soudan du 3-5 février 2023. Ce voyage sous le signe de l’œcuménisme et la paix n’en est pas moins un voyage à haut risque dans cette région gangrénée par les conflits armés. Nous vous invitons à lire l’article, relatif à ce déplacement, partagé par

-:-

ECF: « Les enjeux du voyage du pape François au Congo et au Soudan du sud.

Pour son 40e voyage, le Pape se rend en République démocratique du Congo (31 janvier-3 février 2023) et au sud Soudan (3-5 février 2023). Un voyage sous le signe de l’œcuménisme et la paix car il se rend accompagné de Justin Welby, l’archevêque de Canterbury, chef spirituel de l’Eglise d’Angleterre et du modérateur de l’assemblée générale de l’Eglise d’Ecosse, Iain Greenshields.

Ciric

Le Pape se rendra du 31 janvier au 3 février à Kinshasa (République Démocratique du Congo) et à Juba au Sud du Soudan du 3 au 5 février 2023. Ce voyage prévu initialement en juillet 2021 a été reporté sine die par le Vatican.  Mgr Marcel Utembi Tapa, Archevêque de Kisangani et Président de la Cenco, conférence épiscopale nationale du Congo, en décembre 2022 conviait « tous les fidèles à porter ce grand rendez-vous ecclésial et national dans la prière ». La République Démocratique du Congo compte 90,7 millions d’habitants dont 40 % de catholiques et 40% protestants. La dernière visite d’un Pape remonte en mai 1985 (ex-Zaïre). Le pape Jean-Paul II s’était rendu à Kinshasa une première fois dans le pays le 2 mai 1980.(…)

Lire l’intégralité de l’article en cliquant sur la photo:

KAZAKHSTAN: « LE MONDE ATTEND DE NOUS UNE RELIGIOSITÉ AUTHENTIQUE »

Ndla: Chers Amis, vous trouverez ci-après le discours du Saint Père, prononcé lors du VIIe Congrès des dirigeants des religions mondiales et traditionnelles, qui s’est déroulé au cours de sa visite au Kazakhstan,

Un reportage de

Zenit: « « Le monde attend de nous l’exemple d’âmes éveillées et d’esprits lucides, une religiosité authentique », a déclaré le pape François, à l’occasion de l’ouverture et de la session plénière du VIIe Congrès des dirigeants des religions mondiales et traditionnelles, au Palais de l’Indépendance, à Nour Soultan, mercredi 14 septembre 2022.

VII Congrès Dirigeants Religions Mondiales Et Traditionnelles, 14 Sept. 2022 © Vatican Media

Devant plus de 80 dirigeants des religions mondiales et traditionnelles, représentant une cinquantaine de pays, ainsi que des diplomates et représentants d’organisations internationales réunis dans la capitale du Kazakhstan, mercredi 14 septembre, le pape François a évoqué grands 4 défis mondiaux : la vulnérabilité et la nécessité de prendre soin de l’humanité, la paix, l’accueil fraternel, et enfin la sauvegarde de la maison commune, « qui n’est pas le dernier par importance », a-t-il souligné.

François a exhorté à se libérer des « conceptions réductrices et destructrices qui offensent le nom de Dieu par les rigidités, les extrémismes et les fondamentalismes, et le profanent par la haine, le fanatisme et le terrorisme, défigurant également l’image de l’homme ». Et il a souhaité « que le sacré ne soit pas l’accessoire du pouvoir et que le pouvoir ne soit pas l’accessoire du sacré ».

Dénonçant le « fléau de la guerre » et « un climat d’affrontements exacerbés », « un sursaut est nécessaire, a dit le pape, et il faut, frères et sœurs, qu’il vienne de nous ». Il a invité ses interlocuteurs à s’engager « activement pour la paix » en unissant leurs efforts, à « se purifier de la présomption de se sentir justes », à promouvoir « la rencontre, le dialogue et les négociations patientes » ainsi qu’à « investir » dans l’éducation.(…)

  • Lire l’intégralité de l’article en cliquant sur la photo:
  • Accéder au derniers titres de Zenit en cliquant sur le logo ci-dessous: