Archives de catégorie : Mot de l’Archiprêtre

OUVRONS NOS EGLISES

Boulay, le 20 juin 2020

Chers Paroissiens,

Je souhaiterais, suite à ce message de notre évêque auxiliaire, inviter les conseils de fabrique à s’organiser pour que l’église de leur village soit ouverte au moins le samedi et le dimanche . « Une église fermée ne répond plus à sa vocation d’accueil de tous …. »

Abbé Gérard Kaiser

-:-:-:-

Mgr Vuillemin: « Ouverture des églises : Les Français vont certainement privilégier des vacances à proximité de chez eux et vont peut-être chercher à découvrir le patrimoine local. Se profile ainsi des occasions de rencontres et de découvertes du patrimoine religieux, de son sens, etc.

J’ai en mémoire le récit d’expérience de prêtres qui me disent combien leur présence fortuite ou intentionnée dans l’église (méditation, lecture personnelle, préparation d’un office, etc. ) leur donne l’occasion de rencontres et d’échanges imprévus mais souvent très féconds. Tout cela dépend bien sûr du lieu, de sa fréquentation, et de la motivation à se rendre disponible … »

PLANNING DES MESSES DE JUILLET 2020 A JANVIER 2021

Chers Paroissiens

Nous vous présentons le nouveau planning des messes pour les mois à venir.
Comme vous pouvez le constater, j’ai été amené à programmer moins de messes. L’
abbé Lucien Guerber n’est plus disponible pour le moment afin de se protéger. D’autres prêtres qui venaient avec joie célébrer en notre archiprêtré, ne peuvent pour le moment s’engager suite à des soucis de santé ou parce qu’ils sont moins libres. 

Suite à la pandémie, les communions et la confirmation ont dû être reportées en septembre et octobre. J’ai donc dû me résoudre pour cette année à ne prévoir que 2 messes de rentrée pour notre archiprêtré. Une à Boulay et l’autre à Condé Northen.

Quelques précisions :

  • Pour les baptêmes : pour permettre de répondre aux diverses demandes de juillet à fin septembre (sauf du 16 au 30 août, où il n’y aura pas de baptêmes) j’accepterai des baptêmes les samedis après-midi et les dimanches (à 11h45 et 15h) mais nous ne dépasserons pas pour le moment deux familles par célébration.
  • Pour les mariages :
    Plusieurs mariages de cette année ont été reportés à l’année prochaine. Je demande donc aux fiancés de me contacter rapidement avant de fixer définitivement la date de leur mariage afin de s’assurer que cela est possible (car il m’est difficile de prévoir plus de deux mariages par samedi.)
  • Pour la communion 2021 :

Les inscriptions auront bien lieu comme chaque année en septembre. 

Pour la confirmation, ce sera également courant septembre.

  • Visite des malades :

J’invite les familles à me contacter si vous souhaitez que j’apporte la communion à un proche.

  • Pour les intentions de messe :

Vous pouvez contacter le secrétariat si vous souhaitez qu’une messe qui n’a pu être célébrée durant ce confinement soit reportée à une date de votre choix.

Je vous invite à le consulter régulièrement. Ce sera pour moi l’organe principal de communication. Je ferai publier les diverses informations s’adressant à tout laïc mais également aux conseils de fabrique.

VERS LA REPRISE DES MESSES ET DES ACTIVITÉS DIOCÉSAINES

Ndla: Re-bonjour, vous trouverez ci-après, un communiqué de l’Abbé Gérard, ainsi que deux informations du Diocèse, relatives aux reprises des messes et des activités diocésaines.

-:-:-:-

Chers Paroissiens,

Voici une partie du communiqué de notre évêque auxiliaire . Les messes avec assemblée reprendrons donc dans notre archiprêtré le samedi 30 Mai . Aussi, le planning revu de Juin sera diffusé prochainement.

Les funérailles pourront être célébrer à nouveau à l’église à partir du lundi 1 juin .

Les conseils de fabrique pourront passer récupérer les feuilles de liaisons à partir de mercredi ainsi que des masques, gel etc …

Abbé Gérard Kaiser

-:-:-:-

« Comme vous le savez peut-être, un décret du gouvernement vient d’autoriser la reprise réglementée des cultes.

Nous décidons une harmonisation de la possibilité de reprise des messes dominicales dans notre diocèse à partir du 30 mai prochain.

Nous souhaitons ainsi poser un acte de communion fort qui, à la Pentecôte, peut avoir beaucoup de sens

Monseigneur Jean Pierre Vuillemin « 

-:-:-:-

Communiqués du Diocèse

TÉMOIGNAGE JUBILAIRE DE L’ABBÉ GERARD KAISER

Ndla: Voici le témoignage de l’Abbé Gérard, prononcé lors de la messe chrismale, à l’occasion de son jubilé de 25 ans de sacerdoce, .

 « Dès mon enfance, j’ai ressenti le désir de servir le Christ en son Église – une, sainte, catholique et apostolique. Après vingt-cinq ans de ministère, ma joie est toujours aussi grande. Mais j’ai bien conscience de mes manques… Je n’ai sans doute pas toujours été à la hauteur des attentes de mon Seigneur, mais je me suis efforcé de faire de mon mieux… Je me suis attaché à rester fidèle à son Église, sans me laisser ballotter par les concepts prétendument à la mode. Sans essayer de plaire non plus. Car il est vrai qu’il est difficile dans notre société – et parfois même dans notre Église – de ne pas se laisser entraîner par l’opinion dominante, par les tendances du moment… J’ose dire les modes.

Depuis mon enfance, j’ai pu être témoin de ces divers courants pastoraux qui parfois, prétendent être le seul moyen de sauver l’Église. Mais seul le Christ sauve ! Ces divers courants plus ou moins éphémères passent, mais seule la paroisse – aujourd’hui nous dirions la communauté de paroisses – dure dans le temps et demeure le lieu par excellence de l’annonce de la Bonne Nouvelle.

Pour ma part, j’ai décidé de rendre grâce pour les nombreuses occasions qui illuminent mon ministère : les nombreux servants d’autel, enfants et jeunes qui se préparent à un sacrement. Les adultes qui demandent le baptême ou la confirmation. Mes nombreux collaborateurs qui souhaitent avec moi travailler au sein des communautés de paroisses, afin de faire grandir l’Église. Mes frères prêtres, avec qui je travaille dans la vigne du Seigneur.

Chaque jour, je m’émerveille devant ces hommes, femmes, jeunes et enfants qui accueillent l’appel du Seigneur à l’aimer et à aimer ceux et celles qu’ils rencontrent. Je sais que nous pouvons être tentés – et je le suis parfois – de comparer l’Église d’hier à celle d’aujourd’hui ou d’avoir l’impression quelquefois d’être réduit à un prestataire de services. Mais aujourd’hui comme hier, l’Esprit Saint souffle où il veut.  À nous d’y être attentifs, de lire les signes de son action en notre temps. D’être des hommes d’espérance. Il me semble important de savoir accueillir chaque personne qui veut s’approcher du Seigneur, de l’accompagner et de laisser chacun avancer à son rythme. Il est vrai que les chrétiens d’aujourd’hui ont parfois du mal à formuler leur demande car leurs connaissances religieuses sont trop fragiles et leur vie spirituelle est naissante, mais c’est à nous de les rejoindre là où ils sont. Dieu nous les envoie non pas pour juger leur degré de foi, ni les enfermer dans nos structures, mais pour les aider à mieux Le connaître, à mieux L’aimer.

J’ai conscience que nous aurons à faire face ensemble à certains changements d’organisation qui vont bousculer nos habitudes dans notre Église diocésaine. Mais si nous laissons l’Esprit de Dieu travailler en nos vies, nous saurons les accueillir dans la fidélité de la foi de l’Église.

Prions plus que jamais pour les vocations, mais pour cela il me semble urgent que nos communautés chrétiennes soient convaincues de l’importance des prêtres pour mieux les soutenir. Seules des communautés où l’amour du prochain sera présent pourront être appelantes. Soyons ensemble – évêques, prêtres et laïcs – l’Église d’aujourd’hui qui témoigne avec joie de la certitude de la présence de notre Seigneur en son sein et de l’action de l’Esprit Saint. »

NOTE AUX PRÉSIDENTS DE CONSEIL DE FABRIQUE DE L’ARCHIPRÊTRÉ

Ndla: Bonjour à Tous, voici une note de l’Abbé Gérard, à l’attention des présidents de conseil de fabrique de notre Archiprêtré.

-:-:-:-

Boulay le 16 mai 2020,

Chers Amis,

Pourriez me faire connaitre par mail (gerardkaiser@orange.r) votre réponse :

  • Nous pourrons, normalement, célébrer à nouveau avec l’assemblée en juin, sous condition de respecter les règles sanitaires que je vous ai envoyé. Êtes vous favorable que je programme une messe dans votre église (dans ce cas vous vous engagez à respecter et mettre en œuvre ces règles ) ou  préférez vous  attendre pour cette reprise  juillet ou Août ?
  • Nous allons préparer normalement le prochain planning des messes ( mois de Juillet au 1 janvier). Si vous souhaitez une messes, un samedi ou un dimanche précis, me le faire savoir au plus tôt. Après je n’apporterai plus de changement .
  • Pour pouvoir mettre à jour mes documents. Pourriez vous me communiquer, d’ici le 1 septembre, la liste avec: noms, prénoms, adresse mail, n° de téléphone et fonction des membre de votre conseil de fabrique.
  • Dès que j’aurai le matériel sanitaire pour votre paroisse ainsi que les nouvelles feuilles de liaisons je vous informerai via ce site. Merci.

Dieu vous bénisse, Abbé Gérard

MESURES PRÉPARATOIRES A LA REPRISE DES ACTIVITÉS PAROISSIALES ET DES CÉLÉBRATIONS

Ndla: Chers Lecteurs de l’Archiprêtré, vous trouverez ci-après, une copie du courrier adressé aux présidents de Conseil de Fabrique par notre Archiprêtre, Monsieur l’ Abbé Gérard Kaiser.

-:-:-:-

Notre évêque nous invite à nous préparer progressivement à la prochaine reprise des activités paroissiales et célébrations. Voici ce que je tiens à partager avec vous.

  • Je vous invite à vous rendre régulièrement sur le site de l’archiprêtré : http://paroissesboulay.com . Il me sera ainsi plus facile de vous communiquer en temps et en heure les adaptations que nous seront amenés à prendre en compte. Cela m’évitera aussi de devoir écrire à chacun sauf lors de document personnel.
  • Dès que nous pourrons célébrer publiquement, j’éditerai à nouveau une feuille de liaison afin de communiquer les messes qui seront assurées en semaine et fin de semaine et rappeler certaines de ces règles.
  • Nous inviterons chaque paroissien à venir avec son masque, désinfectant. Toutefois, des masques seront disponibles pour ceux qui l’auront oublié.
  • Seul le prêtre donnera la communion et nous devrons prévoir de délimiter les bancs dans nos églises (un sur deux).
  • Les permanences reprendront, si cela est possible, début juin.
  • Pour les baptêmes et mariages, il nous faudra encore attendre l’autorisation. Mais dans un premier temps ils seront célébrés avec une assemblée restreinte (comme pour les messes, 1/3 de la capacité de place de l’église).
  • Avec l’archiprêtre de Bouzonville, nous avons convenu jusque début juin, de continuer à proposer un temps de prière au cimetière pour les défunts. Les funérailles à l’église ne pourront reprendre que si tout rentre dans l’ordre après cette date. Nous proposerons également diverses célébrations pour les défunts qui n’ont pu bénéficier de célébration à l’église.

– :- :-

Par ailleurs, l’ensemble des mesures suivantes a été présenté et validé par les autorités préfectorales, consultées par Mgr Jean-Christophe LAGLEIZE le 7 mai 2020, après l’intervention de M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre.

  • Il appartient au curé de définir s’il faut demander aux fidèles d’entrer dans l’église avec ou sans masque. Il faut bien prendre conscience que le port du masque n’a pas que des avantages. Il donne une fausse impression de sécurité, et une mauvaise manipulation du masque au moment de la communion peut le contaminer à cause de mains elles-mêmes contaminées.
  • Il est possible d’organiser une permanence, dans la sacristie, pour accueillir les personnes qui souhaitent parler avec un prêtre ou se confesser (en ayant bien soin de respecter les gestes barrière). Cependant, il n’est pas prudent d’utiliser l’espace clos du confessionnal, même aménagé, au sein duquel le virus peut se déposer sur certaines surfaces approchées ou touchées par plusieurs personnes.
  • Les activités de catéchèse en paroisse peuvent éventuellement s’organiser en respectant les normes établies dans les écoles et après avoir recueilli le consentement des parents,
  • Les célébrations (messes, funérailles, mariages, baptêmes, célébration de l’initiation chrétienne) ne pourront reprendre quà la reprise des célébrations publiques (en attente de confirmation pour la Pentecôte),

1. Avant la célébration

  • L’entrée dans l’église sera limitée à 1/3 du nombre maximum possible, chaque fidèle devant disposer autour de lui de 4 m² au minimum (fermeture des bancs une rangée sur deux, éloignement des chaises, marquage des places assises fortement recommandé, pas de vis-à-vis ni devant ni derrière, ne pas occuper les premières places des bancs au niveau des allées centrales et latérales, …),
  • Les bénitiers resteront vides jusqu’à nouvel ordre,
  • Les portes d’entrée doivent être clairement signalées et les autres issues fermées avec un marquage visible.
  • Parallèlement, toutes les issues devront rester libres, à l’intérieur comme à l’extérieur, pour le respect de la sécurité incendie. Dans la mesure du possible, les issues des fidèles doivent rester ouvertes.
  • Il sera demander aux fidèles d’apporter avec eux leur propre flacon ou dosette de gel ou de solution hydroalcoolique.

2. Durant la célébration

  • Il faut renoncer à faire circuler des corbeilles pour la quête ; les fidèles pourront déposer leur offrande dans une corbeille déposée près de la sortie, lorsqu’ils quitteront l’église. Il conviendra de veiller à leur disposition pour éviter tout regroupement de personnes et privilégier les virements mensuels réguliers,
  • Des adhésifs signaleront au sol, la distance minimale prescrite de 2 m,
  • Nous rappelons que la communion dans la bouche est proscrite. Si le fidèle porte un masque, il devra l’enlever avec précaution, en ne touchant que les élastiques,
  • L’échange du signe de paix est supprimé.

 

CÉLÉBRATIONS DES FUNÉRAILLES CATHOLIQUES DURANT LE CONFINEMENT

Chers Paroissiens, certains prêtres du diocèse ont fait remonter vers notre Évêque, qu’en ce temps de mortalité accrue, peu de familles en deuil font la demande de prières. Beaucoup de familles craignant la contagion, renoncent à des funérailles chrétiennes ou préfèrent remettre à plus tard un temps liturgique. Des prêtres constatent également que des familles ne sont pas informées qu’elles peuvent bénéficier, lors d’un décès, d’un temps de prière animé par un prêtre, un diacre ou un membre de l’équipe funérailles de la paroisse. Faisant suite à ces remontées, voici les rappels de Mgr Vuillemin.

-:-:-:-

Communiqué de presse à propos de la célébration des funérailles catholiques durant la période de confinement

Mgr Lagleize, évêque de Metz, comme l’ensemble de nos concitoyens, a pris acte des décisions du Gouvernement concernant les célébrations dans les églises qui pourront peut-être reprendre à partir du 2 juin prochain. En Moselle, depuis le début du confinement, les célébrations à l’occasion d’un décès se font uniquement au cimetière. Il est probable qu’il en soit encore ainsi après le 11 mai prochain, que le déconfinement soit décrété ou non.

Nous rappelons que les fidèles peuvent facilement solliciter auprès de leur paroisse la présence d’un prêtre. Lui-même, ou s’il est empêché, un diacre ou un membre d’une équipe funérailles, se rendra disponible pour accompagner les familles dans le deuil et assurer la conduite d’une prière au cimetière. Même si certains prêtres font partie des personnes à risque en raison de leur âge ou d’une éventuelle pathologie, un grand nombre accepte bien volontiers d’exercer leur ministère auprès des familles dans le deuil en ces temps difficiles. L’Eglise ne saurait abandonner ses fidèles confrontés au mystère de la mort et au deuil.

Quand les conditions sanitaires le permettront, une célébration d’hommage publique, à l’église, sera possible. Des consignes ont été transmises aux prêtres en vue de leur organisation future. Les familles qui le souhaitent pourront dès lors prendre attache avec le curé de leur paroisse qui leur indiquera les possibilités d’honorer la mémoire de leur défunt.

                                                                                   Metz, le 29 avril 2020.

PRIER « AVEC SIMPLICITÉ » LE CHAPELET AU MOIS DE MAI

Chers Paroissiens,

« Prier avec « simplicité » le chapelet durant le mois de mai »

Le successeur de Pierre invite ainsi à le réciter seul ou en famille en y ajoutant son « secret » : la simplicité. Il joint également à sa lettre deux prières à la Vierge à réciter à la fin de chaque chapelet. « Je [les] réciterai moi-même pendant le mois de mai, uni à vous spirituellement. »

« Contempler ensemble le visage du Christ avec le cœur de Marie, notre Mère, nous rendra encore plus unis comme famille spirituelle et nous aidera à surmonter cette épreuve », affirme encore le chef de l’Église catholique. « Je prierai pour vous, spécialement pour ceux qui souffrent le plus, et vous, s’il vous plait, priez pour moi ».

-:-:-:-

Prière 1

O Marie,
tu resplendis toujours sur notre chemin
comme signe de salut et d’espérance.
Nous nous confions à toi, Santé des malades,
qui, auprès de la croix, as été associée à la douleur de Jésus, en maintenant ta foi ferme.

Toi, Salut du peuple romain,
tu sais de quoi nous avons besoin
et nous sommes certains que tu veilleras afin que, comme à Cana de Galilée, puissent revenir la joie et la fête
après ce moment d’épreuve.

Aide-nous, Mère du Divin Amour,
à nous conformer à la volonté du Père et à faire ce que nous dira Jésus,
qui a pris sur lui nos souffrances
et s’est chargé de nos douleurs
pour nous conduire, à travers la croix, à la joie de la résurrection. Amen.

Sous Ta protection nous cherchons refuge, Sainte Mère de Dieu. N’ignore pas nos supplications, nous qui sommes dans l’épreuve, et libère-nous de tout danger, Ô Vierge glorieuse et bénie.

-:-:-:-

Prière 2 

« Sous ta protection nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. »

Dans la présente situation dramatique, chargée de souffrances et d’angoisses qui frappent le monde entier, nous recourons à Toi, Mère de Dieu et notre Mère, et nous cherchons refuge sous ta protection.

Ô Vierge Marie, tourne vers nous tes yeux miséricordieux dans cette pandémie du coronavirus, et réconforte ceux qui sont perdus et qui pleurent leurs proches qui sont morts, enterrés parfois d’une manière qui blesse l’âme.

Soutiens ceux qui sont angoissés pour les personnes malades auprès desquelles, pour empêcher la contagion, ils ne peuvent être proches.

Suscite la confiance en celui qui est inquiet pour l’avenir incertain et pour les conséquences sur l’économie et sur le travail.

Mère de Dieu et notre Mère, implore pour nous de Dieu, Père de miséricorde, que cette dure épreuve finisse et que revienne un horizon d’espérance et de paix.

Comme à Cana, interviens auprès de ton Divin Fils, en lui demandant de réconforter les familles des malades et des victimes, et d’ouvrir leur cœur à la confiance.

Protège les médecins, les infirmiers et les infirmières, le personnel sanitaire, les volontaires qui, en cette période d’urgence, sont en première ligne et risquent leur vie pour sauver d’autres vies. Accompagne leur fatigue héroïque et donne-leur force, bonté et santé.

Sois aux côtés de ceux qui, nuit et jour, assistent les malades ainsi que des prêtres qui, avec sollicitude pastorale et engagement évangélique, cherchent à aider et à soutenir chacun.

Vierge Sainte, éclaire l’esprit des hommes et des femmes de science, pour qu’ils trouvent de justes solutions pour vaincre ce virus.

Assiste les Responsables des Nations, pour qu’ils œuvrent avec sagesse, sollicitude et générosité, en secourant ceux qui manquent du nécessaire pour vivre, en programmant des solutions sociales et économiques avec clairvoyance et avec esprit de solidarité.

Marie très Sainte, touche les consciences pour que les sommes considérables utilisées pour accroître et perfectionner les armements soient au contraire destinées à promouvoir des études adéquates pour prévenir de semblables catastrophes dans l’avenir.

Mère très aimée, fais grandir dans le monde le sens d’appartenance à une seule grande famille, dans la conscience du lien qui nous unit tous, pour que nous venions en aide aux nombreuses pauvretés et situations de misère avec un esprit fraternel et solidaire.

Encourage la fermeté dans la foi, la persévérance dans le service, la constance dans la prière.

Ô Marie, Consolatrice des affligés, embrasse tous tes enfants dans la tribulation et obtiens que Dieu intervienne de sa main toute puissante pour nous libérer de cette terrible épidémie, afin que la vie puisse reprendre dans la sérénité son cours normal.

Nous nous confions à Toi, toi qui resplendis sur notre chemin comme signe de salut et d’espérance, o clémente, o miséricordieuse, o douce Vierge Marie. Amen.