Archives de catégorie : Mot de l’Archiprêtre

« LOIN DES YEUX, PRES DU CŒUR » – 3

Ndla: En deuxième semaine de vacances, l’Abbé Gérard a mis cap vers le Sud, à destination du Cantal où il aura le plaisir de célébrer une messe dans la commune de Murat (15300).

-:-

  • Au cours de la Messe à Murat, où j’ai fait la rencontre d’une belle communauté, je n’ai pu m’empêcher d’avoir une pensée fraternelle pour vous, et vous ai recommandé à notre Mère du Ciel et à notre Seigneur.

 

  • Vierge Notre Dame du Rameau

 

 

  • Chapelle à la Vierge

 

 

 

« LOIN DES YEUX, PRES DU CŒUR » – 2

Ndal: En direct de l’Abbé Gérard

Chers Amis,

Hier matin nous sommes allés visiter un second musée Muséum Overlord à COLLEVILLE SUR MER nous avons été, même Marie impressionné. J ai comme tous étudier la seconde guerre mais je n avais pas vraiment conscience d un si grand sacrifice pour que nous soyons libre Plus que jamais je pense que nous avons un devoir de mémoire pour que nous ne nous laissions plus séduire par toute dictature Je suis heureux de constater autant de famille de jeunes respectueux et intéressés. Fraternellement.Gérard

« LOIN DES YEUX, PRES DU CŒUR »

Ndla: Bonjour à Tous, l’Abbé Gérard nous ayant quitté depuis une semaine, pour prendre un repos bien mérité, m’a demandé de partager avec vous ces quelques photos en vous assurant de ses pensées fraternelles et de ses prières.

  • Marie sur la plage de Erquy, dans les Côtes d’Armor.

 

  • Eglise de Sainte Mère-Eglise, dans la Manche.

 

 

  • Gite à Sartilly, à 20 km du Mont Saint Michel

OUVRONS NOS EGLISES

Boulay, le 20 juin 2020

Chers Paroissiens,

Je souhaiterais, suite à ce message de notre évêque auxiliaire, inviter les conseils de fabrique à s’organiser pour que l’église de leur village soit ouverte au moins le samedi et le dimanche . « Une église fermée ne répond plus à sa vocation d’accueil de tous …. »

Abbé Gérard Kaiser

-:-:-:-

Mgr Vuillemin: « Ouverture des églises : Les Français vont certainement privilégier des vacances à proximité de chez eux et vont peut-être chercher à découvrir le patrimoine local. Se profile ainsi des occasions de rencontres et de découvertes du patrimoine religieux, de son sens, etc.

J’ai en mémoire le récit d’expérience de prêtres qui me disent combien leur présence fortuite ou intentionnée dans l’église (méditation, lecture personnelle, préparation d’un office, etc. ) leur donne l’occasion de rencontres et d’échanges imprévus mais souvent très féconds. Tout cela dépend bien sûr du lieu, de sa fréquentation, et de la motivation à se rendre disponible … »

PLANNING DES MESSES DE JUILLET 2020 A JANVIER 2021

Chers Paroissiens

Nous vous présentons le nouveau planning des messes pour les mois à venir.
Comme vous pouvez le constater, j’ai été amené à programmer moins de messes. L’
abbé Lucien Guerber n’est plus disponible pour le moment afin de se protéger. D’autres prêtres qui venaient avec joie célébrer en notre archiprêtré, ne peuvent pour le moment s’engager suite à des soucis de santé ou parce qu’ils sont moins libres. 

Suite à la pandémie, les communions et la confirmation ont dû être reportées en septembre et octobre. J’ai donc dû me résoudre pour cette année à ne prévoir que 2 messes de rentrée pour notre archiprêtré. Une à Boulay et l’autre à Condé Northen.

Quelques précisions :

  • Pour les baptêmes : pour permettre de répondre aux diverses demandes de juillet à fin septembre (sauf du 16 au 30 août, où il n’y aura pas de baptêmes) j’accepterai des baptêmes les samedis après-midi et les dimanches (à 11h45 et 15h) mais nous ne dépasserons pas pour le moment deux familles par célébration.
  • Pour les mariages :
    Plusieurs mariages de cette année ont été reportés à l’année prochaine. Je demande donc aux fiancés de me contacter rapidement avant de fixer définitivement la date de leur mariage afin de s’assurer que cela est possible (car il m’est difficile de prévoir plus de deux mariages par samedi.)
  • Pour la communion 2021 :

Les inscriptions auront bien lieu comme chaque année en septembre. 

Pour la confirmation, ce sera également courant septembre.

  • Visite des malades :

J’invite les familles à me contacter si vous souhaitez que j’apporte la communion à un proche.

  • Pour les intentions de messe :

Vous pouvez contacter le secrétariat si vous souhaitez qu’une messe qui n’a pu être célébrée durant ce confinement soit reportée à une date de votre choix.

Je vous invite à le consulter régulièrement. Ce sera pour moi l’organe principal de communication. Je ferai publier les diverses informations s’adressant à tout laïc mais également aux conseils de fabrique.

VERS LA REPRISE DES MESSES ET DES ACTIVITÉS DIOCÉSAINES

Ndla: Re-bonjour, vous trouverez ci-après, un communiqué de l’Abbé Gérard, ainsi que deux informations du Diocèse, relatives aux reprises des messes et des activités diocésaines.

-:-:-:-

Chers Paroissiens,

Voici une partie du communiqué de notre évêque auxiliaire . Les messes avec assemblée reprendrons donc dans notre archiprêtré le samedi 30 Mai . Aussi, le planning revu de Juin sera diffusé prochainement.

Les funérailles pourront être célébrer à nouveau à l’église à partir du lundi 1 juin .

Les conseils de fabrique pourront passer récupérer les feuilles de liaisons à partir de mercredi ainsi que des masques, gel etc …

Abbé Gérard Kaiser

-:-:-:-

« Comme vous le savez peut-être, un décret du gouvernement vient d’autoriser la reprise réglementée des cultes.

Nous décidons une harmonisation de la possibilité de reprise des messes dominicales dans notre diocèse à partir du 30 mai prochain.

Nous souhaitons ainsi poser un acte de communion fort qui, à la Pentecôte, peut avoir beaucoup de sens

Monseigneur Jean Pierre Vuillemin « 

-:-:-:-

Communiqués du Diocèse

TÉMOIGNAGE JUBILAIRE DE L’ABBÉ GERARD KAISER

Ndla: Voici le témoignage de l’Abbé Gérard, prononcé lors de la messe chrismale, à l’occasion de son jubilé de 25 ans de sacerdoce, .

 « Dès mon enfance, j’ai ressenti le désir de servir le Christ en son Église – une, sainte, catholique et apostolique. Après vingt-cinq ans de ministère, ma joie est toujours aussi grande. Mais j’ai bien conscience de mes manques… Je n’ai sans doute pas toujours été à la hauteur des attentes de mon Seigneur, mais je me suis efforcé de faire de mon mieux… Je me suis attaché à rester fidèle à son Église, sans me laisser ballotter par les concepts prétendument à la mode. Sans essayer de plaire non plus. Car il est vrai qu’il est difficile dans notre société – et parfois même dans notre Église – de ne pas se laisser entraîner par l’opinion dominante, par les tendances du moment… J’ose dire les modes.

Depuis mon enfance, j’ai pu être témoin de ces divers courants pastoraux qui parfois, prétendent être le seul moyen de sauver l’Église. Mais seul le Christ sauve ! Ces divers courants plus ou moins éphémères passent, mais seule la paroisse – aujourd’hui nous dirions la communauté de paroisses – dure dans le temps et demeure le lieu par excellence de l’annonce de la Bonne Nouvelle.

Pour ma part, j’ai décidé de rendre grâce pour les nombreuses occasions qui illuminent mon ministère : les nombreux servants d’autel, enfants et jeunes qui se préparent à un sacrement. Les adultes qui demandent le baptême ou la confirmation. Mes nombreux collaborateurs qui souhaitent avec moi travailler au sein des communautés de paroisses, afin de faire grandir l’Église. Mes frères prêtres, avec qui je travaille dans la vigne du Seigneur.

Chaque jour, je m’émerveille devant ces hommes, femmes, jeunes et enfants qui accueillent l’appel du Seigneur à l’aimer et à aimer ceux et celles qu’ils rencontrent. Je sais que nous pouvons être tentés – et je le suis parfois – de comparer l’Église d’hier à celle d’aujourd’hui ou d’avoir l’impression quelquefois d’être réduit à un prestataire de services. Mais aujourd’hui comme hier, l’Esprit Saint souffle où il veut.  À nous d’y être attentifs, de lire les signes de son action en notre temps. D’être des hommes d’espérance. Il me semble important de savoir accueillir chaque personne qui veut s’approcher du Seigneur, de l’accompagner et de laisser chacun avancer à son rythme. Il est vrai que les chrétiens d’aujourd’hui ont parfois du mal à formuler leur demande car leurs connaissances religieuses sont trop fragiles et leur vie spirituelle est naissante, mais c’est à nous de les rejoindre là où ils sont. Dieu nous les envoie non pas pour juger leur degré de foi, ni les enfermer dans nos structures, mais pour les aider à mieux Le connaître, à mieux L’aimer.

J’ai conscience que nous aurons à faire face ensemble à certains changements d’organisation qui vont bousculer nos habitudes dans notre Église diocésaine. Mais si nous laissons l’Esprit de Dieu travailler en nos vies, nous saurons les accueillir dans la fidélité de la foi de l’Église.

Prions plus que jamais pour les vocations, mais pour cela il me semble urgent que nos communautés chrétiennes soient convaincues de l’importance des prêtres pour mieux les soutenir. Seules des communautés où l’amour du prochain sera présent pourront être appelantes. Soyons ensemble – évêques, prêtres et laïcs – l’Église d’aujourd’hui qui témoigne avec joie de la certitude de la présence de notre Seigneur en son sein et de l’action de l’Esprit Saint. »